Le jumeau perdu - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Le jumeau perdu

Une Fabuleuse Maman 18 mars 2022
Partager
l'article sur


Avez-vous déjà eu cette sensation de vivre à moitié ? De vous sentir différent(e) des personnes de votre entourage ? De rejouer régulièrement les mêmes scénarios sans parvenir à changer malgré vos efforts : peur de l’abandon, difficulté à faire des choix et à prendre sa place, relations toxiques…

Pourtant, vous aimeriez vous libérer de cette sensation de vide permanente à l’intérieur de vous.

Vous êtes, très certainement à la recherche d’une explication, d’un déclic, quelque chose qui viendrait donner une clé de compréhension sur ce que vous vivez au quotidien et qui vous empêche de concrétiser vos projets. De tout ce qui vous tient tellement à cœur !

Les autres disent de vous que vous êtes une personne formidable et que « vous avez tout pour réussir ». Ah cette fameuse phrase ! Celle-ci, vous l’avez entendue encore et encore.

Mais c’est comme si eux croyaient plus en vous que vous-même.

Vous avez bien du mal à vous donner de l’importance, à vous sentir à votre place, intelligents. Vous avez plutôt le sentiment d’être quelqu’un de « normal », presque parfois « insignifiant ». Mais ce qui est totalement juste, c’est que vous aimeriez pouvoir réaliser de grandes choses. Aller au bout de vos rêves, de vos envies, de vos grands projets.

Et pourtant il y a quelque chose qui vous en empêche.

Comme un caillou dans la chaussure. Un « truc » qui fait que vous ne vous sentez jamais « assez ». Alors vous en faites toujours « trop ». Et même trop ne suffit pas.

Cela ne suffit pas à vous donner de l’amour, de la confiance pour vivre pleinement, à pleins poumons. Comme une immense respiration.

C’est ce que j’ai vécu moi aussi pendant 46 ans. 

Jusqu’à ce que je découvre totalement par hasard le syndrome du jumeau perdu. Et à partir de ce moment-là ma vie a changé. Comme si un voile se levait et que je pouvais enfin avoir une explication sur mon propre fonctionnement ! 

Et là je vous entends comme si j’étais à côté de vous : « Mais moi je n’ai jamais eu de jumeau, c’est quoi cette histoire ? ».

Laissez-moi vous donner une explication :

On compte environ 16 naissances de jumeaux pour 1000 naissances (source INSEE). Un phénomène amplifié par le recours à la Procréation médicalement assistée. Malheureusement, il arrive qu’une grossesse gémellaire n’arrive pas à son terme pour l’un des jumeaux ou jumelles, comme l’explique Florence Millot, pédopsychiatre : « Il arrive parfois que l’un des deux jumeaux n’arrive pas à survivre dans le ventre de sa mère. C’est ce qui constitue ensuite le syndrome du jumeau perdu, pour le jumeau survivant. En grandissant, ce dernier va ressentir un vide et développer différentes spécificités psychologiques ».

En France, le concept de jumeau perdu est apparu en 2004 avec la parution du livre Un seul être vous manque… Auriez-vous eu un jumeau ?, du Dr Claude Imbert. C’est ensuite la parution du livre Le syndrome du jumeau perdu d’Alfred et Bettina Austermann, un couple de thérapeutes en 2007, qui a fait connaître ce trouble au grand public.  (Article paru dans la revue Parents du 31 janvier 2022).

« 1 embryon sur 10 a un jumeau qui disparaît au cours de la grossesse »,

souligne Alfred Austermann, auteur du livre Le syndrome du jumeau perdu. Une chose est sûre, les fausses couches très précoces passent totalement inaperçues. Non diagnostiquées, elles marquent leurs empreintes émotionnelles dans la mémoire inconsciente du survivant.

La mère n’a pas forcément conscience de cette perte car il n’y a pas de signes visibles : quelques crampes abdominales ou saignements…

Pourtant, le simple fait de prendre conscience de la présence de cet autre dans les premières semaines de grossesse peut changer votre vie à jamais. 

C’est le chemin que j’ai pu moi-même expérimenter. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un coup de baguette magique ! Cela nécessite du temps, de l’attention à soi et d’être accompagnée par des personnes qualifiées (thérapeutes, psychologues, …). Mais cette prise de conscience peut être un point de départ important pour la libération de blocages récurrents.

Vous pourrez sans doute quitter vos peurs, y compris inconscientes, une à une pour trouver de plus en plus de liberté intérieure, dans vos relations, dans vos choix de vie. 

Et enfin vivre pleinement et non plus à moitié !

Ce texte nous a été transmis par une fabuleuse maman, Alexia Guilbert.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Une Fabuleuse Maman

Nos lectrices nous envoient parfois des textes formidables que nous avons plaisir à publier ici.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Pardon aux mamans au ventre rond
Chères futures mamans, je voudrais vous demander pardon. J’ai perdu mon bébé cette nuit. Contrairement à la dernière fois, ça[...]
Combien as-tu d’enfants ?
Après les deux fausses-couches que nous avons vécues l’an dernier, j’ai lu beaucoup de textes et de témoignages de parents.[...]
Ces mamans qui n’ont pas d’enfants
« Rebecca, il m’a fallu tant d’années pour que le déclic se fasse, pour que je comprenne et ose sortir[...]
Conception et réalisation : Progressif Media