HB-article-kangourou

Grossesse, kangourous et théorie de l’évolution

Avant, si on m’avait demandé de choisir un animal totem, j’aurais sûrement opté pour un animal super cool comme le caméléon, l’aigle ou le loup…

Maintenant que j’ai connu les affres les joies de la maternité, mon animal totem est le kangourou. Sans la moindre hésitation. J’adhère à 100 % !

L’idée avait d’abord germé chez ma sœur et elle m’est allée droit au cœur, comme seules savent le faire les vérités fondamentales. Réflexion et recherches aidant, elle m’est devenue totalement familière et personnelle.

Pourquoi le kangourou ?

Voix suave et passionnante de reportage animalier :

La femelle kangourou accouche au bout de 40 jours environ d’un embryon d’un gramme. Ensuite, le bébé se fraye lui-même un chemin à travers la fourrure du ventre de sa mère pour se nicher dans la poche ventrale où il pourra grossir tout à son aise (et sans dézinguer sa maman à la sortie…).

Oui, mesdames ! Une grossesse de 40 jours. Un bébé d’1 g. Pour un mammifère dont la taille est grosso mode comparable à la nôtre ! Ça ne vous fait pas rêver ?

Moi, si !!

Je me faisais cette réflexion,

parmi tant d’autres, une nuit où je me levais pour la troisième fois avec une vessie au bord de l’explosion (2 mois de grossesse et un utérus de la taille d’un pamplemousse obligent) et je me suis sérieusement interrogée. Franchement, si la théorie de l’évolution était vraie, voilà belles lurette que notre vessie aurait migré quelque part où elle ne serait pas écrasée à chaque grossesse.

Dans la cuisse, la fesse, même sous le bras, pourvu qu’elle ne nous enquiquine plus !! Sachant qu’une femme enceinte doit à la fois boire énormément et dormir beaucoup, il y a comme un problème de
conception !!

D’accord, le processus de la grossesse est un miracle.

Moi-même, j’en ai été émerveillée. Mais elle pourrait être un tout petit moins miraculeuse pour gagner en confort et en efficacité, que ça ne me dérangerait pas ! Et puis, la nausée du matin qui dure jusqu’à 17 h ?! Vous avez déjà vu un kangourou obligé de courir aux toilettes pour vomir une biscotte et un verre d’eau ?!

C’est décidé, si la réincarnation existe, je reviendrai en kangourou(te) !

See ya, mate !

Cet article nous a été envoyé par une fabuleuse maman : Margareth Jarrell

promo-email1

Je partage sur Facebook