Grossesse, kangourous et théorie de l'évolution - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Grossesse, kangourous et théorie de l’évolution

Une Fabuleuse Maman 2 novembre 2017
Partager
l'article sur


Avant, si on m’avait demandé de choisir un animal totem, j’aurais sûrement opté pour un animal super cool comme le caméléon, l’aigle ou le loup…

Maintenant que j’ai connu les affres les joies de la maternité, mon animal totem est le kangourou. Sans la moindre hésitation. J’adhère à 100 % !

L’idée avait d’abord germé chez ma sœur et elle m’est allée droit au cœur, comme seules savent le faire les vérités fondamentales. Réflexion et recherches aidant, elle m’est devenue totalement familière et personnelle.

Pourquoi le kangourou ?

Voix suave et passionnante de reportage animalier :

La femelle kangourou accouche au bout de 40 jours environ d’un embryon d’un gramme. Ensuite, le bébé se fraye lui-même un chemin à travers la fourrure du ventre de sa mère pour se nicher dans la poche ventrale où il pourra grossir tout à son aise (et sans dézinguer sa maman à la sortie…).

Oui, mesdames ! Une grossesse de 40 jours. Un bébé d’1 g. Pour un mammifère dont la taille est grosso mode comparable à la nôtre ! Ça ne vous fait pas rêver ?

Moi, si !!

Je me faisais cette réflexion,

parmi tant d’autres, une nuit où je me levais pour la troisième fois avec une vessie au bord de l’explosion (2 mois de grossesse et un utérus de la taille d’un pamplemousse obligent) et je me suis sérieusement interrogée. Franchement, si la théorie de l’évolution était vraie, voilà belles lurette que notre vessie aurait migré quelque part où elle ne serait pas écrasée à chaque grossesse.

Dans la cuisse, la fesse, même sous le bras, pourvu qu’elle ne nous enquiquine plus !! Sachant qu’une femme enceinte doit à la fois boire énormément et dormir beaucoup, il y a comme un problème de
conception !!

D’accord, le processus de la grossesse est un miracle.

Moi-même, j’en ai été émerveillée. Mais elle pourrait être un tout petit moins miraculeuse pour gagner en confort et en efficacité, que ça ne me dérangerait pas ! Et puis, la nausée du matin qui dure jusqu’à 17 h ?! Vous avez déjà vu un kangourou obligé de courir aux toilettes pour vomir une biscotte et un verre d’eau ?!

C’est décidé, si la réincarnation existe, je reviendrai en kangourou(te) !

See ya, mate !

Cet article nous a été envoyé par une fabuleuse maman : Margareth Jarrell



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Une Fabuleuse Maman

Nos lectrices nous envoient parfois des textes formidables que nous avons plaisir à publier ici.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
10 pistes pour faire face à l’adversité
Quand nous faisons face à l’adversité, notre premier réflexe est de désespérer ou, pire, de nous flageller : “Qu’est-ce que[...]
La grossesse, ou l’illusion de la maîtrise
Voilà une année que je suis arrivée à la fin de ma grossesse, et donc que ma fille est née.[...]
Mon accouchement sans péridurale : les dragons, les trésors et les mamans
“Dans tous les lieux habités par la souffrance se trouvent aussi les gués, les seuils de passage, les intenses noeuds[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.