IMG_9308

Femme des Années 2016

Féministe, moi ? J’ai longtemps hésité à me positionner. Mais aujourd’hui je suis sûre de mon avis. OUI je suis féministe.  Je le suis si et seulement si le féminisme consiste en ce que les femmes soient toujours considérées comme des sujets, et jamais comme des objets.  D’ailleurs, comment pourrait-on ne pas l’être ?

Je suis aussi féministe car je veux que l’on respecte les femmes. Dans toute leur complexité, leur richesse et leur singularité. Et donc dans ce qui fait qu’elles sont différentes des hommes. Je suis donc une une féministe de la nouvelle génération, celle cherche une “3ème voie”…

Pour ce 8 mars, je suis partie “à la recherche de la Féminité Perdue”. Le résultat de ma quête est ici… Ces perles glanées au fil de mes lectures et de mon quotidien révèlent un peu (beaucoup, passionnément, à la folie !) le visage de la femme du 21ème siècle, de ses paradoxes, de ses contradictions et de son “génie”.

–  Lu sous la plume de Jeanne Larghero (“Quand la philosophie se mêle de sexe”)

“Une femme a au fond d’elle-même envie qu’on puisse dire ou penser d’elle qu’elle est une femme captivante. La fille éblouissante. Celle qui attire à soi. Juste parce qu’elle est là (…) Si on se demande ce qui fait rêver le coeur des filles ou ce qui fait rêver le coeur des femmes, la réponse va peut-être vous faire bondir : la plupart des femmes, au fond d’elles-mêmes, ce dont elles on envie… c’est qu’on les trouve belles.”

– Révélé par Danièle Kapel-Marcovici (présidente du groupe Raja et de la Fondation Eponyme)

“Je suis convaincue que les femmes ont l’esprit d’entreprise et savent travailler ensemble. Elles savent emmener, fédérer, entraîner !”

– Affiché sur le frigo d’un ami libanais :

“Je suis indépendante et j’ai besoin d’être prise en charge, je suis forte et fragile, rationnelle et intuitive, c’est simple, je suis compliquée !”

– Confié par Virginie Morgon, administratrice de l’Oréal, à propos des réseaux féminins

“Au début, je trouvais cela bizarre, ces rassemblements de femmes. Mais j’y ai pris goût, car il y a beaucoup plus de simplicité et beaucoup moins d’enjeux de compétition” (également directrice générale de la société d’investissement Eurazeo).

– Lu dans “La Troisième Femme” (Gilles Lipovetsky)

“L’explosion de l’entreprenariat féminin signifie moins une recherche de pouvoir qu’un désir d’indépendance matérielle et de réalisation personnelle, un meilleur contrôle des horaires, une nouvelle manière de concilier vie professionnelle et vie familiale.”

– Entendu de Ghislain de Chateauvieux, fondateur de la mission chrétienne Tepeyac (Mexique)

“Née dans les favelas, ma femme, Rena, détient les clés de lecture des quartiers humbles. Sa façon de sourire, de prendre dans les bras ; les blagues avec les ados, c’est elle. Elle possède également une force de vie contagieuse…”

– Lu dans “Femmes qui courent avec les loups” (Clarissa Pinkol Estés)

“L’intuition est le trésor de la psyché féminine. Elle est pareille à un objet divinatoire, à une boule de cristal offrant une mystérieuse vision intérieure, pareille à une vieille femme emplie de sagesse qui serait toujours à vos côtés et vous dirait exactement si vous devez tourner à droite ou à gauche.”

– Entendu du PDG de Sarenza (sur Europe 1)

“Les hommes ont beaucoup moins d’imagination que les femmes ! Pour ses achats, l’homme achète toujours la même chose, une fois par an, si possible avec une promo ! La femme, elle, achète à moitié dans une logique de besoin, à moitié sur un achat d’impulsion : je me fais plaisir, ça me plaît, je vais être belle la-dedans… ou bien aujourd’hui je suis énervée, je m’achète une paire de chaussures, ça me fait du bien !”

– Entendu au stage “Puissance de Femme©”

“Réveillez les Lucie Aubrac, Marie Curie, Simone Veil, Mère Teresa ou autre Oprah Winfrey qui sommeillent en vous ! Ces femmes qui ont une force intérieure et qui la portent au monde !”

– Ecrit par Michel-Ange (sonnet à Vittoria Colonna)

“Tu es rentrée en moi par le regard, Et tu m’as obligé de développer ma puissance.”

– Lu dans les “Merveilleuses Mères-Veilleuses” (François Garagnon)

“L’essentiel de la vie des hommes, ce sont les affaires du monde. Tandis que la grande affaire des femmes, c’est la vie. Elles en détiennent le long secret, de la palpitation inaugurale jusqu’à l’accomplissement (…) Elles ont appris à consentir aux longues étapes de la maturation silencieuse, à toutes ces métamorphoses intimes qui se trament en elles. Elles ont saisi la relation complexe qui persiste la vie durant entre ces deux frères rivaux : le faire et le laisser-faire.”

– Entendu dans la bouche de Hélène Darroze, femme étoilée du Guide Michelin

“Les filles prennent les choses plus à coeur, mais à technicité égale, une fille ira toujours plus loin.”

– Affirmé par la présidente co-fondatrice de Wonderbox, mère de deux jeunes enfants, Bertile Burel

« Pour nous, les femmes, créer une entreprise, ce n’est pas un jeu, c’est une question de survie. On a toujours en tête qu’il faut subvenir aux besoins des enfants. Cela nous maintient dans le concret (…) Même si être son propre patron est un travail colossal, cela permet d’aménager les horaires et d’être là quand il faut. Le blocage, il est dans la tête. »

– Vu sur le site internet “Mamita des Montagnes” (grand-mère de 7 petits-enfants et animatrice d’ateliers pour femmes)

“Mes sœurs, femmes orientales, m’ont appris la féminité : le bien-être dans le corps, la sensualité, la conscience  du foyer comme lieu d’expression et de puissance agissante de notre être de femme. L’Orient m’a éveillée à  la conscience et à la responsabilité de la transmission.”

promo-ebook

Je partage sur Facebook
  • Claire Le Go

    Yes ces pépites me mettent le coeur en joie ! Gratitude !

  • MOB

    Clarissa Pinklola Estès… mon initiatrice ! <3