Et si on arrêtait de se mentir ? - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

Et si on arrêtait de se mentir ?

Hélène Bonhomme 30 janvier 2016
Partager
l'article sur


Sourire Ultra Bright, tête haute, poussette double, adorables têtes blondes… Qui pouvait se douter de mon état ? Le monde entier ignorait que j’étais à bout de forces, à bout de nerfs, à bout de souffle. Sauf peut-être la voisine qui m’entendait crier à longueur de journée. Et mon mari qui assistait, désarmé, à la grimpée de cette insaisissable confusion. Je me sentais nulle, incapable, coupable. Dans mes efforts pour réprimer la « mauvaise mère » qui était en moi, je n’avais pas saisi l’essentiel : j’étais fatiguée, tout simplement.

Lire la suite sur le site du Point



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Mon bébé, ta maman est imparfaite
Pas plus tard que cette semaine, je discutais avec une amie très chère de son appréhension à garder seule son[...]
Ce qui t’attend si tu es maman
Il y aura la fatigue celle qui te fait verser du jus d'orange dans le café, oublier tes rendez-vous et[...]
Conception et réalisation : Progressif Media