HB - article rentree positive

Comment aider son enfant en ce début d’année scolaire ?

Que l’on soit maman de petits, d’ados ou d’étudiants, le mois de septembre est placé sous le signe de l’organisation, de l’inscriptions aux activités, du remplissage en quatre exemplaires de papiers administratifs, des photomatons ratés, des courses de matériels scolaires à n’en plus finir, sans oublier la paire de baskets à la mode…

C’est aussi le moment où toutes les préoccupations reviennent.

Cet été, nous avions presque oublié les difficultés (manque de motivation, enfant atypique, troubles dys…) de notre enfant liées à l’école.

Tout à coup, revient le stress de ne pas être une maman à la hauteur : prendre les bonnes décisions, trouver la personne qui pourra l’aider, contacter le spécialiste qui pourra m’éclairer sur son fonctionnement, aller ou pas voir la maîtresse dès le premier jour pour lui expliquer comment il fonctionne…

Les élèves retrouvent, avec plus ou moins de joie, leurs enseignants, les chaleureux, les sympas, les drôles, les plus classiques voire les plus sévères ou même ceux que l’on imagine sadiques…

Et moi, maman fabuleuse…

Qu’est-ce que je peux faire pour aider mon enfant en ce début d’année ?

Je vois que je n’ai pas beaucoup de maîtrise sur le caractère plus ou moins sympa du prof ou sur le fait que l’école ne corresponde pas à son profil scolaire. Et pourtant, je redoute ces difficultés qui font de l’heure des devoirs un moment compliqué…

  • Et si je voyais en lui un jeune capable de faire avec ses ressources et les aides que je vais mettre en place pour l’aider ?
  • Et si je me laissais surprendre par le positif (il va se faire de nouveaux copains, la nouvelle maîtresse n’est peut être pas si nulle…) et que je tentais de lui communiquer une “positive attitude” ?

Lui dire que malgré ses difficultés scolaires ou de comportements, son changement d’école et son manque d’amis, la rentrée est une nouvelle chance, que je vais l’aider à vivre ce moment de transition du mieux que je peux !

Soyons des accompagnantes positives !

Au-delà du nouvel agenda rose qui brille ou du classeur PSG (j’ai craqué !) acheté pour leur faire plaisir, n’oublions pas de leur rappeler qu’on a confiance en eux, qu’on les aidera à surmonter les difficultés de l’année, qu’ils peuvent compter sur nous !

On peut aussi leur demander ce qu’ils redoutent, ce qui leur semble difficile, ce pour quoi on pourrait les aider car, aussi fabuleuses que nous soyons, nous imaginons connaître leurs ressentis et tombons parfois complètement à côté (le copain qui posait problème n’est plus là, la maîtresse terrible est finalement pleine d’humour, prendre le bus tout seul sera vécu comme un défi…).

Pour les sujets plus difficiles, prendre du temps pour en discuter et trouver ensemble une solution. Son implication lui permettra de mieux s’approprier les nouvelles décisions de l’année.

N’oublions pas que le renforcement positif développe les circuits neuronaux, un élève heureux se mettra plus facilement au travail !

Alors, peut-être leur redire cette semaine, ce que nous aimons en eux comme qualités, qu’on les aime, et que cette année va être… fabuleuse !

Ce texte nous a été transmis par une fabuleuse maman, Claire, professeur des écoles depuis plus de 20 ans et formée au coaching scolaire.

Je partage sur Facebook