Ce que les mamans devraient savoir sur les garçons - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Ce que les mamans devraient savoir sur les garçons

Hélène Bonhomme 17 novembre 2014
Partager
l'article sur


Le jour où j’ai appris que j’allais devenir maman de deux garçons, j’ai eu le vertige. Les filles, je connais. Ca fait des dessins et des colliers de perles. Ca fera du shopping avec moi. Les garçons, je connais aussi (j’ai 3 frères). Ca construit des cabanes, ça saute du haut des arbres et ça manque souvent de mettre le feu à la baraque.

Voici 4 informations essentielles que j’ai trouvées dans «What Moms need to know about sons» de John Burns :

1. Pour un garçon, la vie est un challenge. Tous les petits garçons grandissent avec des rêves : être le héros qui sauve la princesse, marquer le but de la victoire, piloter l’avion, conduire la voiture de course, chevaucher l’étalon, attraper le lion. Leur but : toujours être meilleur, toujours accroître la performance.

2. Maman est la réponse. Quand un petit garçon s’écorche les genoux, vers qui est-ce qu’il court ? Quand il est triste et qu’il a besoin de consolation, à qui s’adresse-t-il ? Quand il échoue et a besoin d’encouragement, qui veut-il voir à ses côtés ? Sa maman, évidemment. Les mamans sont chaleureuses, aimantes, encourageants, douces et fortes. Pour un garçon, il y a trois sortes d’êtres humains : mâles, femelles, et Maman.

3. Le garçon ne sait pas toujours ouvrir son coeur. Il veut être comme papa : fort et plein de succès. Pour cette raison, c’est beaucoup plus dur pour un garçon de se montrer vulnérable face à son papa. Il cherche en Maman la compréhension et le support émotionnel. Alors que la société pousse les garçons à réprimer leurs émotions, à cacher leur sensibilité à et éviter de montrer leur affection, la maman, par nature relationnelle, enseigne son fils à communiquer, à parler de ce qui se passe au fond du coeur.

4. Les garçons deviendront des hommes. Les garçons sont dans le faire, or les félicitations sont le carburant du faire. La maman est le premier cheerleader de son fils. Au lieu de hurler quand elle le verra sur la plus haute branche d’un arbre, elle pourra dire : « Bravo d’avoir grimpé si haut ! (Maintenant, descends s’il te plait.) » En lui disant : « Je suis fière de toi parce que…», elle se montre capable de voir l’homme en son garçon. De voir aussi le mari, le père qu’il deviendra un jour. C’est ainsi que, par sa douceur et sa fierté, elle influencera de nombreuses générations.

Ces 4 révélations m’aident à donner du sens à ma nouvelle aventure qui inclut bosses, égratignures, mains sales, chaussures boueuses, escargots, voire même serpents et (hu) araignées.

Et vous, quelles sont vos révélations sur vos garçons ?

 À suivre sur le blog : ce que les papas devraient savoir sur les filles !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Ces mères que nous avons eues
« Maman ! » Iris me caresse la joue en me regardant, les yeux rougis par une colère qui vient de l’épuiser.[...]
Ma philosophie des toilettes
Il y a un moment de ma journée que je savoure tout particulièrement, notamment quand mon mari est absent et[...]
Trop Maman
« Oui, bien sûr que je t’aime comme ma femme. Mais quand même, je ne sais pas si tu t’en rends[...]
Conception et réalisation : Progressif Media