Vous m'avez appris... à investir dans le présent - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Vous m’avez appris… à investir dans le présent

Jeannie Jeuch 20 avril 2015
Partager
l'article sur


Je crois que mes plus vieux souvenirs remontent aux nombreux jours où, habillée des chutes de rideaux en tulle qui trainaient dans les tiroirs de ma mère, je jouais à Sissi l’impératrice.

En y repensant, je devais avoir l’air ridicule à me prendre pour Romy Schneider, bercée par l’illusion que j’étais aimée par un beau Frantz et que l’amour romantique était le but ultime à atteindre pour être heureux. Et j’ai grandi avec cette idée et ce rêve qu’être aimée par un beau garçon est la solution à tout ! Un peu comme si ma vie serait en stand by jusqu’à ce que ce but serait atteint.

« Le jour où je serai mariée, je ne galèrerai plus avec ça. » ; « Le jour où j’aurai des enfants, j’aurai enfin réglé ce problème-là. »; « Le jour où… Je serai enfin vraiment épanouie. »

Puis j’ai croisé la route de certaines fabuleuses, et j’ai eu un aperçu de leurs défis du quotidien. Je les ai vu être valorisées par un homme aimant, mais j’ai aussi appris à m’éclipser quand la tension monte. Je les ai vu encourager avec amour, mais aussi respirer un bon coup quand la patience s’use. Je les ai vu prendre plaisir à sourire à leur enfant mais aussi être heureuse de pouvoir souffler quand il est au lit.

Bref : chère fabuleuses, vous m’avez montré que l’amour et la famille ne résolvent pas tout ! Au contraire : ils amènent de nouvelles problématiques et demandent d’être prête à se donner. Et du coup, vous m’avez appris que la femme que je suis aujourd’hui va devenir l’amie, l’épouse, la maman que je serai peut-être demain.

Vous voir vivre me montre que c’est aujourd’hui que je peux choisir celle que je veux être. Un aujourd’hui avec ses défis, ses joies et ses frustrations… Mais un aujourd’hui dans lequel je peux investir. Et vous aussi !

Parce que nous avons toutes nos « le jour où ». Pour vous, c’est peut-être  « le jour où je pourrai reprendre le travail » ou  « le jour où les enfants quitteront enfin la maison. »

Finalement, ça vaut le coup de profiter du présent et de l’aimer pour ce qu’il est !

 



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


En savoir plus


Cet article a été écrit par :
Jeannie Jeuch

Jeannie est la cinquième d’une famille de sept enfants. Elle a pu observer de près le quotidien de nombreuses fabuleuses. Inspirée par leur sincérité et leur humilité, elle leur offre un bel hommage en prenant la plume pour les encourager à son tour. Étudiante, célibataire et sans enfants, elle prouve qu’être fabuleuse, c’est d’abord une attitude !

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Ce que les années m’apprennent
Pas plus tard que cet après-midi, tandis que je profitais de la sieste simultanée des mes petites jumelles (ce qui[...]
Vivre le moment présent, c’est possible
Je viens de terminer une lecture qui me marquera pour longtemps, j’en suis certaine. Après plusieurs mois - que dis-je,[...]
Ultime conseil à ma fille
Après-midi calme à la maison. Je nourrissais la petite dernière dans la cuisine quand Emma est arrivée en pleurant au[...]
CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.
En validant ce formulaire, j’accepte que les informations saisies soient conservées et utilisées pour me tenir informé(e).

En savoir plus
Conception et réalisation : Progressif Media

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.