Une mère, ça dort un oeil ouvert - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Une mère, ça dort un oeil ouvert

Cindy Ghys 15 janvier 2016
Partager
l'article sur


Séquence émotion : il est temps de célébrer, d’être gentil, reconnaissant, bienveillant ! À propos de quoi ou de qui ? Des mamans, et à commencer par soi même si on l’est !

Déjà parce que ça fait toujours du bien de s’envoyer des fleurs (pas vrai ?!), et surtout parce que devenir mère c’est s’embarquer au delà de ses propres limites, c’est travailler à temps plein, crever de fatigue, payer le prix de sa jeunesse et de sa beauté, oublier d’être fière et de vivre pour soi. Bref, on pourrait quasiment dire que c’est mourir à soi-même (je ne voulais pas casser le mythe, vraiment désolée !) De plus, quelle est la maman qui n’a jamais pensé «je ne suis pas à la hauteur», «je me déteste», «je ne suis pas la mère que je voudrais être», ou «Fabuleuse mon oeil» ?

Alors des encouragements, de la bienveillance et de la reconnaissance, on en a plus que jamais besoin !

Aujourd’hui, je vous propose de (re)découvrrir le texte «Une mère» de Lynda Lemay et de (ré)apprendre à vous aimer, à vous estimer, à célébrer une maman que vous connaissez.

Voici une chanson pleine de chaleur, de vérité, d’éternité.

À toutes les mamans, merci d’être qui vous êtes : une mère …

youtube FOx9D1bgc7A

« Une mère
Ça travaille à temps plein, ça dort un œil ouvert
C’est d’garde comme un chien
Ça court au moindre petit bruit, ça s’lève au petit jour
Ça fait des petites nuits.

C’est vrai, ça crève de fatigue
Ça danse à tout jamais une éternelle gigue
Ça reste auprès de sa couvée
Au prix de sa jeunesse, au prix de sa beauté.

Une mère,
Ça fait ce que ça peut, ça ne peut pas tout faire,
Mais ça fait de son mieux.
Une mère,
Ça calme des chamailles
Ça peigne d’autres cheveux que sa propre broussaille.

Une mère,
C’est plus com’ les autres filles
Ça oublie d’être fière
Ça vit pour sa famille.
Une mère,
Ça se confine au bercail
C’est pris comme un noyau
dans le fruit de ses entrailles… »



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque matin ton petit remontant spécial maman ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Cindy Ghys

Cindy Ghys est Life Coach spécialisée en découverte et réalisation de soi. Mère de trois enfants, elle utilise ses expériences et son parcours professionnel pour accompagner les femmes vers plus de lâcher prise, de paix intérieure et de confiance en soi.
http://jarretedetreparfaite.com

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
prends pitié
Prends pitié de toi-même
« Prends pitié de toi-même ».  Cette petite phrase, je l’ai souvent entendue de la bouche de ma maman. Elle-même la tenait[...]
s'aimer soi-même
Comment faire pour s’aimer soi-même ?
S’aimer soi-même : se satisfaire de qui on est Dans la boîte mail des Fabuleuses arrivent parfois des messages de[...]
Fabuleuses mamans : ce qui nous relie
On dit qu’il faut un village pour élever un enfant. Je crois qu’il faut aussi un village pour accompagner une[...]
Conception et réalisation : Progressif Media