Micheline et les machines - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Micheline et les machines

Micheline et les machines
Marie David 24 octobre 2022
Partager
l'article sur


Micheline Muche aime les machines.

Elle aime les choisir dans des magasins où tout est propre et brillant, après avoir fait des études de marché approfondies. Elle aime les entretenir, les bichonner, nettoyer les filtres, retirer le calcaire, vidanger ; elle aime surtout les voir tourner et pouvoir en sortir avec satisfaction du linge impeccable qui sent la fleur de coton, des assiettes si nettes qu’on se voit dedans, des verres étincelants comme du cristal ou un café odorant pour attaquer la journée du bon pied.

Malheureusement pour Micheline, cet amour n’est pas réciproque.

Et malgré le soin (et le temps !) qu’elle leur consacre, les machines de Micheline deviennent régulièrement folles.
Est-ce parce que, comme elle le pense, Micheline a la poisse ? Est-ce parce que quelqu’un lui a jeté un sort ? Est-ce parce que Micheline aime tant les machines qu’elle en a plein sa maison et que, statistiquement, il est normal d’en avoir toujours une qui déraille ? Ou est-ce tout simplement parce que c’est comme ça, la vie est une vallée de larmes pour tout le monde et débrouille-toi avec ça, Micheline ?

Je n’ai pas la réponse à ces questions, hélas, mais ce que je sais…

… c’est que Micheline cumule les plantages épiques comme d’autres les trophées.

Il y a eu la fois où son lave-linge s’est rebellé et a décidé de lacérer ses vêtements.

Heureusement ce n’était pas une machine pleine de jolis petits hauts en soie, mais les bodys de Frédégonde sont ressortis déchiquetés comme si elle avait mis dans le tambour une boîte de clous au lieu d’une balle de tennis. Micheline ne s’est pas avouée vaincue tout de suite, elle a démonté puis remonté le tambour (merci les tutos) et relancé un nouveau cycle, avec moins de linge. Même résultat, mais moins frustrant, puisqu’elle avait prudemment choisi de sacrifier ses affaires de sport cette fois, ce qui lui donnait une bonne excuse pour ne pas s’y re(rerere)mettre. Micheline a donc changé de lave-linge et pendant un temps ils se sont très bien entendus. Jusqu’à l’arrivée de l’hiver et des orages. Et quand il y a de l’orage chez Micheline, les plombs sautent. Et le nouveau lave-linge, quand les plombs sautent, se remet en marche tout seul, ce qui est chouette, mais il sélectionne le programme qu’il veut, ce qui est moins chouette. Les poupées de Gudule ont désormais d’adorables pulls en cachemire, c’est du plus bel effet. D’ailleurs, la jeune Gudule, enchantée de cette aubaine, essaye régulièrement de reproduire le même effet en manipulant la machine pendant qu’elle tourne. Le costume de son père, lavé à 90° pendant 3h ne s’en est jamais remis, et maintenant Micheline surveille son lave-linge ET sa fille comme du lait sur le feu.

En parlant de feu, il y a eu évidemment l’épisode où le grille-pain s’est enflammé,

ce qui a considérablement pimenté le petit-déjeuner dominical. Heureusement, Jean-Claude était là, parce que Micheline, voyant les flammes, s’est mise à hurler tout en courant autour de la table comme un canard décapité (en cas d’attaque de zombie, je ne donne pas cher de sa peau).

En revanche, le jour où le lave-vaisselle a transformé la cuisine en piscine, Jean-Claude n’était pas là.

Cette fois-ci Micheline n’a pas paniqué, elle a juste glissé, mais bien. Suffisamment pour se casser le col du fémur alors qu’elle était enceinte de Dagobert. Quand les pompiers l’ont emmenée, elle a hurlé à l’infâme machine qu’elle ne voulait plus jamais la voir. Les Dieux l’ont entendue, et à son retour de l’hôpital elle a trouvé un lave-vaisselle flambant neuf, un modèle dernier cri et éco responsable qui analyse son chargement et lance le cycle adéquat pour ne pas consommer trop d’eau. Il est parfait, il a juste transformé les verres en cristal du service de belle-maman en jolies miettes brillantes, mais à part ça, tout va bien.

Belle-maman n’en a pas (trop) voulu à Micheline, elle lui a même offert une nouvelle machine comme cadeau pour la naissance de son fils.

Une très belle machine à pain.

Elle est très bien, Micheline l’adore, et c’est tellement agréable cette odeur de pain tout chaud quand elle entre dans la cuisine le matin. Le seul hic, c’est que pour une raison inconnue à ce jour, quand on allume la machine à pain, le four micro-onde s’allume aussi. Pas grave, il suffit de le débrancher.

C’est vrai que le système électrique de la cuisine est curieux, chez les Muche.

La bouilloire, par exemple, refuse de fonctionner en même temps que le robot de cuisine, le frigo s’éteint quand on branche l’aspirateur, et le four fait disjoncter toute la maison si on choisit le mode “cuisson pizza”. Ce qui peut vite tourner à la catastrophe si le lave-linge était en route… Parfois, quand elle est fatiguée de débrancher et rebrancher des trucs dans sa cuisine ou de trimballer une rallonge pour passer l’aspirateur, Micheline se met en colère. Elle a envie de prendre une machine pour taper sur l’autre et de revenir à l’époque bénie ou tout était plus simple, et où on allait laver son linge entre copines dans le ruisseau d’à côté.

Et puis elle regarde sa nouvelle manucure et, consciente que celle-ci ne résisterait pas à un si dur traitement, elle se contente de récriminer dans sa barbe, pas trop fort, pour que les machines folles ne l’entendent pas.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque matin ton petit remontant spécial maman ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Marie David

Après des études d’histoire Marie est devenue femme au foyer, elle habite en Corse avec son Fabuleux et leurs 4 enfants. Un jour, quand les planètes seront alignées, elle reprendra un poste d’enseignante. En attendant elle profite de son quotidien pour inventer des aventures à Micheline Muche.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Micheline
Micheline et la télécommande à disputes
Cette année Micheline Muche a de la chance, la Mère Noël l’a choisie pour tester de tous nouveaux cadeaux magiques[...]
Micheline et la maison
Micheline et la maison qui se range toute seule
Cette année, Micheline Muche a de la chance : la Mère Noël l’a choisie pour tester de tous nouveaux cadeaux[...]
Conception et réalisation : Progressif Media