la reine des neiges

Libérez et délivrez nos oreilles !

Le cas La Reine des Neiges on en parle ?

Oui, parce que depuis la sortie de la dernière oeuvre des studios Pixar, ici (quelque part au royaume du Val de Marne) on ne respire plus.

On se lève libérés, on mange délivrés et on se couche dégoûtés !

Élevés par Disney, le fabuleux et moi avons été bercés par la douceur d’« un jour mon prince viendra », entraînés par les influences Jazzy de « tout le monde veut devenir un cat ! », avons appris que dans la vie « il en faut peu pour être heureux » et avons renoué avec nos racines africaines, euh enfin pour moi seulement, avec « Hakuna matata ». Tout cela avec grâce, dans la joie et la bonne humeur.

Cette fois-ci, la célèbre fabrique à rêves nous a proposé un véritable hymne aux allures de déclarations de guerre !

Du coup à la maison c’est stupeur et tremblements dès que les premières notes de cette ballade tonitruante retentissent.

Pourquoi les scénaristes de Disney nous ont-ils faits ça ? POURQUOI ?

Souffrir cette chanson est devenu pour nous le prix de la liberté. Alors nous la souffrons en attendant avec impatience la prochaine princesse, espérant qu’elle aura moins à revendiquer !

La fièvre La Reine des neiges a-t-elle consumé votre descendance ? Des tuyaux pour s’en sortir ? 

 

 

Je partage sur Facebook
  • Nadine Hcl

    Visiblement, le royaume du Val de Marne a été fortement touché 😉
    Donc on y a eu droit jusqu’à cet été et tout naturellement, cette jolie reine des neiges a été.détrônée par Violetta. Maintenant, nous avons droit à du yaourt mais en espagnol 😀

  • Lol! Effectivement ! Pour l’étape Violetta il me reste un sursis d’un ou deux ans avant qu’elle atteigne l’âge de la cible ! Courage !