La berceuse de l’été des mamans - Fabuleuses Au Foyer
Maman épuisée

La berceuse de l’été des mamans

berceuse été maman
Rebecca Dernelle-Fischer 19 juillet 2022
Partager
l'article sur


Chaque année il revient et chamboule les mamans

C’est le temps de l’été, toute la joie des enfants. 

Prête ou pas pour le maillot, peu importe, il nous faudra bien plonger. 

Bouleverser toutes les routines, changer nos priorités. 

Respirer autrement et ressortir enfin les jeux.

C’est le temps des vacances, la vie ralentit un peu,

Comme une parenthèse forcée, 

Dans notre vie effrénée.

Comme une belle invitation, 

À vivre en vrai cette saison. 

Glaner de nouveaux souvenirs, 

Des paysages et des sourires, 

Et puis trouver dans nos cœurs, 

Un lieu pour poser ce bonheur. 

Comme une boîte à secret, comme le plus grand trésor, 

Y déposer en douceur nos plus beaux moments en or. 

Tout ce que nous aurons vu, 

Touché, goûté, retenu, 

Et ce qui nous portera, 

Pendant l’année qui viendra. 

Comme une boîte à secret, comme le plus grand trésor, 

Y déposer en douceur nos précieux moments en or. 

Le soleil et ses couleurs qui se couchent dans la mer

Le bruit de tous ces grillons nous offrant un beau concert. 

Et la rosée du matin qui nous chatouille les pieds. 

Les fous rires et nos gaffes, tous ces actes spontanés. 

Les roseaux, les arbres et les champs qui dansent au rythme du vent. 

La chaleur, son odeur, ce doux parfum enivrant. 

Le son des sabots qui résonnent sur les pavés des ruelles, 

Tous ces plats, tous ces fruits et le goût sucré du miel. 

L’horizon sans fin se déroulant sous nos yeux, 

Tous ces grains de sable se nichant dans nos cheveux. 

Et ce murmure intérieur qui parle constamment d’antan, 

De nos madeleines de Proust, de nos jolis souvenirs d’enfant. 

Car nous restons si petits, au plus profond de nos cœurs, 

Portant encore avec nous nos histoires, nos rêves, nos peurs. 

Et cette âme enfantine nous énonce timidement,

La paix, les fêtes, les soupirs, les rires, ce qui passe avec le temps. 

C’est une âme forte et fragile et elle est partout avec nous. 

Elle est notre émerveillement, notre sève, notre tout !

Mais parfois on la néglige, cette âme d’enfant dans nos vies. 

On court sans cesse pour les autres, on s’essouffle et on s’oublie ! 

Il est grand temps de dire stop, de prendre le temps de s’arrêter.

Enfin faire une vraie pause, souffler et profiter de l’été. 

Demandons à cet enfant ses besoins et ses désirs, 

Osons enfin les entendre, les respecter, les vivre. 

Laissons-nous prendre la place dont nous avons tant besoin.

Car les vacances commencent mais touchent si vite à leur fin,

Et si les saisons passent vite, les souvenirs restent longtemps,

Nos situations changent, mais nos cœurs battent fidèlement.

Oui nous resterons riches de ces trésors de l’été, 

De nos beaux instants semés, récoltés, si bien gardés. 

Et tu resteras riche de tous tes trésors engrangés ! 

Fais la promesse de les chercher, ils sont souvent bien cachés. 

Tous ces moments qui te portent, qui t’enchantent profondément, 

Ceux qui te gardent en vie, ce sont bien eux tes présents. 

Sache que le plus bel été, sera toujours celui-ci, 

Celui que tu vis maintenant, qui t’est donné aujourd’hui !

Et les couleurs du soleil, 

Et les concerts des grillons, 

Et les fous rires, les jeux, l’herbe mouillée sous tes pieds,

Et les farces et les glaces,

Et les belles soirées d’été,

Et ton maillot trop serré, 

La musique des vacances, et ta jolie âme d’enfant.



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Rebecca Dernelle-Fischer

Psychologue d’origine belge, Rebecca Dernelle-Fischer est installée en Allemagne avec son mari et ses trois filles. Après avoir accompagné de nombreuses personnes handicapées, Rebecca est aujourd’hui la maman adoptive de Pia, une petite fille porteuse de trisomie 21.
https://dernelle-fischer.de/

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Mon kit de survie
Ce texte est dédié à ma belle-sœur — fabuleuse maman — qui m’a donné, pour vivre avec sérénité les jeunes[...]
Je veux éradiquer la hâte de ma vie
Septembre 2021. Nous sommes vendredi. Fin de la semaine. Je suis dans une énergie haute avec l’envie d’accomplir beaucoup de choses[...]
Du temps pour soi, ça sert à quoi ?
Du temps pour soi : rares sont les femmes, parmi celles que je reçois, qui en ont assez. Et parmi celles[...]
Conception et réalisation : Progressif Media