Jeu de parent - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Jeu de parent

Rebecca Dernelle-Fischer 5 juillet 2016
Partager
l'article sur


Avec mon mari, nous avons découvert une communication toute nouvelle depuis l’arrivée de nos enfants.

Appelons-le simplement le jeu du « au-cas-où », lieu de tous les possibles inimaginables et répondant généralement à un « mais pourquoi tu fais ça ? » totalement incrédule face à un comportement du moins irrationnel et dont la réponse, sonnant comme la meilleure blague du siècle, est suivie du rire du publique. Essayons voir…

« Mais pourquoi tu mets ton réveil sur 7h30 chérie ? »

« Ben au cas où la petite dormirait plus longtemps ! »

– rire du public –

« Mais pourquoi tu prends 3 sacs et 5 couches avec ? On va juste faire une promenade. »

« Ben, au cas où on aurait besoin de quelque chose en chemin (chauffe biberon, table à langer,…). »

– rire du public, les mamans avalent un peu leur rire –

« Tiens tu as acheté le programme télé ? Mais pourquoi ? »

« Au cas où les enfants nous laisseraient choisir l’émission qu’on aimerait regarder ».

– dans le public les éclats de rire redoublent –

« Tu as pris ton livre à la plaine de jeux ? »

« Ohhh, au cazou j’aurais eu le temps de lire. »

– certains pères ne comprennent pas la blague, les mères du public soufflent de désespoir –

« Tu as mis des sous-vêtements sexys ? »

« Ouiiiiiiiiiiiiiiiii, au cazou la petite dormirait tôt ce soir et… dans son lit. »

Là les hommes pleurent, et les femmes pouffent de rire, un peu gênées de tant de vérité !

« Pourquoi tu as acheté cette robe, elle n’est vraiment pas à ta taille ! »

« Au cazou je perdrais bientôt le reste de mes kilos de grossesse…. Bon ok, d’accord… parce qu’il y  avait une grosse réduction dessus. »

Les maris toussent pour étouffer leurs rires, sous le regard de fer de leurs épouses : on ne rigole pas avec les soldes !

« Pourquoi tu portes un chemisier noir ? La petite est enrhumée.

« Au cazou elle ne frotterait pas son nez contre mon épaule… ehhhh merde, elle a éternué. »

– rire bon enfant du public (c’est toujours la même réaction : pipi/caca/prout est toujours aussi vendeur) –

Evidemment, le « au cazou » fonctionne aussi dans l’autre sens.

« Chéri, pourquoi tu es déjà assis depuis une demi-heure dans l’auto ? »

« Au cazou tu aurais été prête à l’heure… »

Les hommes se lèvent, ils applaudissent, les femmes font la tête… la réponse est cinglante

« Ça arrivera au moment où tu m’aideras à sortir de la maison avec les 3 enfants… au cazou tu penserais à m’aider un de ces jours ! »

Là, dans le public, les femmes crient de joie, les hommes ne rigolent plus du tout…

Qui a dit que la communication dans les couples est compliquée ?

J’écrirais bien un livre sur le sujet tiens ! « Au cazou » les hommes le liraient un jour évidemment.

Rire du public, le rideau se ferme !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Rebecca Dernelle-Fischer

Psychologue d’origine belge, Rebecca Dernelle-Fischer est installée en Allemagne avec son mari et ses trois filles. Après avoir accompagné de nombreuses personnes handicapées, Rebecca est aujourd’hui la maman adoptive de Pia, une petite fille porteuse de trisomie 21.
https://dernelle-fischer.de/

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Les poches d’une maman
Depuis que je suis maman, dans mes poches, j’ai presque toujours quelques mouchoirs. C’est toujours pratique, l’hiver pour les nez[...]
Refaire l’amour après avoir donné la vie
Il y a quelques jours, j’ai reçu le message d’une Fabuleuse venant d’accoucher de son troisième enfant. Voici ce qu’elle[...]
Conception et réalisation : Progressif Media