Je ne sais plus quoi faire de mes émotions ! - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

Je ne sais plus quoi faire de mes émotions !

Hélène Bonhomme 19 mars 2020
Partager
l'article sur


Je suis plutôt du genre “émotionnellement intense” et à la maison, je n’ai pas trop de mal à exprimer toutes sortes d’émotions de manière tout à fait théâtrale, voire carrément mélodramatique : pleurer à chaudes larmes et en reniflant le plus fort possible, claquer les portes, taper les murs ou faire la gueule pendant des heures sont des sports que je pratique avec la plus grande aisance.

D’ailleurs, mon mari me traite régulièrement de drama queen. Lors des thérapies de couple que nous avons suivies les dernières années, ça a été le leitmotiv :

“Hélène, arrête de faire le camion benne.”

Cette expression me fait sourire à chaque fois que je l’entends : j’imagine un énorme camion jaune, dont la benne est remplie de déchets en tous genres, prêt à déverser la totalité de son chargement avec fracas. Avec en arrière-fond, le signal sonore que font les camions lorsqu’ils entament une marche-arrière : tut-tut-tut…

Bon, j’avoue que si la métaphore me fait marrer, je ne suis pas fière pour autant d’avoir, pendant trop d’années, déversé sur mon mari autant de mélodrames de peur, de tristesse, de colère, d’anxiété…

Au début, je me disais :

“Il faut que tu réprimes tes émotions. Tu en as TROP !”

Cette stratégie n’a pas fonctionné : au contraire, essayer de faire taire mon bouillonnement intérieur n’a fait que le renforcer (tu sais, comme un ballon de plage que tu essaies de maintenir sous l’eau mais qui à la fin, finit par surgir à la surface comme une bombe incontrôlable).

Mon cheminement a donc commencé par l’accueil de mes émotions : oui j’en ai, oui elles sont intenses, et oui j’ai été fabriquée de telle manière à avoir besoin de les faire sortir ! Cela ne fait pas de moi une “mauvaise personne”.

Mon côté drama queen a même du charme, d’une certaine façon^^

En soi, les émotions ne sont pas négatives.

Par définition, une émotion une réaction du corps, subite et courte, à la perception d’un déclencheur extérieur. Les émotions nous parlent ! Elles nous disent : «  voilà ce que tu es en train de vivre ». Elles nous enseignent quelque chose à propos de nous-mêmes.

L’idée, ce n’est donc pas de refouler nos émotions, même plutôt d’accepter qu’elles soient là, et de les accueillir avec bienveillance. C’est là qu’on va pouvoir entendre le message qu’elles veulent nous transmettre, et agir en conséquence.

Deuxième étape :

j’ai compris que ces frustrations, ces inquiétudes, ces boules dans la gorge et autres pensées qui partent dans tous les sens, je ne pouvais pas me permettre de TOUTES les déverser sur la seule personne de mon mari. Pour lui, c’était TROP. Cela ne voulait pas dire que je ne pourrais plus jamais me confier à lui…

C’est à cette période que j’ai commencé à devenir intentionnelle pour apprendre à vider mon sac de manière saine, pour pouvoir ensuite changer de chaîne sur ma TV émotionnelle 🙂

Apprendre à bien vivre avec ses émotions, c’est la base de tout changement durable et palpable au quotidien.

Il y a quelques années, alors que j’étais en pleine crise de couple, mélangée à un burn-out maternel et à un gros craquage tout court, j’ai décidé de commencer par le commencement : apprendre à accueillir mes émotions pour ne plus les laisser me submerger.

Ça a pris plusieurs thérapies, beaucoup de formations et surtout beaucoup de plantages au quotidien (et ça arrive encore — et ça arrivera toujours, surtout pour les drama queens comme moi — et surtout quand l’actu rime avec absence totale de contrôle sur les événements.)

Mais ce que je sais, c’est que j’ai avancé.

Je peux même dire que j’ai changé. En tout cas, j’ai totalement changé de lunettes sur ma vie émotionnelle et ça, ça m’a profondément apaisée.

Toi aussi, tu veux devenir intentionnelle dans la gestion de tes émotions ?

Alors je te donne rendez-vous dans le Village, où pendant toute une année, tu vas muscler ta capacité à mieux vivre avec tes émotions.

Le Village, c’est une formation en ligne où tu ne fais pas que lire / écouter / regarder : tu te mets en action, pour sublimer la fabuleuse drama queen qui est en toi 🙂

Anxiété face à la pandémie, stress du télétravail, frustrations du confinement en famille… Tu es submergée par tes émotions ? Aujourd’hui dans la Matinale, je reçois Yolande Ziegler-Schwab, psychopraticienne et coach de vie, qui va nous aider à trouver quoi en faire de ces émotions qui s’accumulent !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
Le mail du matin
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour commencer la journée avec un petit remontant spécial maman ! C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 3 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Que souhaiter pour 2021 ?
Oui, que peut-on bien souhaiter pour 2021 ? J’avoue que depuis le début du mois, je suis un peu gênée.[...]
Pour couronner le tout, il faut sauver Noël
Et pour couronner le tout, cette année, il faut sauver Noël ! « Sauver Noël ». C’est le scénario de[...]
L’abîme et la cime
Ma vie intérieure est un grand huit. Demande à mon mari : J’ai des hauts très hauts, et des bas[...]
Conception et réalisation : Progressif Media