Week-end confiné : à regarder en famille - Fabuleuses Au Foyer
Vie de famille

Week-end confiné : à regarder en famille

Anna Latron 10 novembre 2020
Partager
l'article sur


Un nouveau week-end s’annonce sous le signe du confinement. Pourquoi ne pas en profiter pour partager un bon moment cocooning en famille ?

Un saladier de pop corn, un plaid bien moelleux, et hop !, on se cale dans le canapé les uns contre les autres et on se met devant un DVD (ou tout autre plateforme de diffusion de films ^^).

L’idée ? Partager avec ses enfants un film ou un dessin animé qui nous a touchée pendant notre enfance.

À partir de 4 ans

Certains Disney

Cendrillon, Les Aristochats, les Winnie l’ourson, La fée Clochette… Ce sont des dessins animés avec des animaux mignons (ou des fées) à qui il n’arrive rien de très effrayant et s’il y a des méchants, ils sont plus drôles qu’inquiétants (comme les sœurs de Cendrillon).

À partir de 5 ans

Plusieurs Walt Disney peuvent être découverts à cet âge : La Belle et le clochard — la scène des spaghettis est mémorable !! – ou Robin de bois — vive Père siffleur, à hurler de rire quand il chante « Il veut qu’on l’appelle Jean le Preux, mais il ne sera que Jean l’Affreux… heu, le Fabuleux, le Merveilleux, le Magnifique » ^^ !

À partir de 6 ans

Aladdin

Sans conteste mon Walt Disney préféré : j’adôôôôre le génie, tellement fou et gonflé d’énergie (capable de vous remonter le moral un mercredi soir férié de novembre) ! J’ai découvert ce dessin animé quand j’avais moins de 10 ans et il m’arrive encore de le regarder avec mes frères et soeurs quand nous nous retrouvons en famille : régression, quand tu nous tiens ^^

Le livre de la jungle

Vive Baloo et sa bonne humeur communicative ! Personnellement, ce personnage m’a énormément aidée quand j’étais enfant, grâce au refrain entraînant “Il en faut peu pour être heureux”.

Mary Poppins

Véritable hymne à l’enfance, ce film a marqué de nombreuses générations ! La force du film ? Sa galerie de personnages hauts en couleurs qui séduit dès les premières minutes, tels que Bert l’homme-orchestre-ramoneur-dessinateur, l’Amiral Bloom et sa maison-navire, et bien sûr Mary Poppins !

Ratatouille

Remy, un petit rat, a le don de cuisiner, marier les saveurs, découvrir de nouveaux arômes. Il a un rêve: devenir un grand chef. Il est prêt à tout pour y arriver. Le film donne une image réaliste de l’organisation du travail en cuisine et de la critique dans le monde gastronomique. L’animation est d’une grande qualité !

À partir de 8 ans

Sauvez Willy

Film culte des années 90 ! C’est l’histoire de Jesse, un enfant délinquant à problème qui va se lier d’amitié avec Willy, un orque venant tout juste d’être capturer et arracher à sa famille puis enfermer dans un parc d’attraction. Le jeune garçon va alors tenter de le sauver pour qu’il retrouve sa liberté et sa famille…

Maman j’ai raté l’avion

C’est super américain mais ce classique vaut le détour ! La famille McCallister a decidé de passer les fêtes de Noël à Paris. Seulement, les parents s’aperçoivent dans l’avion qu’il leur manque le plus jeune de leurs enfants, Kevin, âgé de 9 ans. D’abord désespéré, Kevin reprend vite les choses en main et s’organise pour vivre le mieux possible. Quand deux cambrioleurs choisissent sa maison pour commettre leurs méfaits…

La Mélodie du bonheur

Ce chef d’oeuvre est tout simplement un film qui nous rend heureux… à consommer sans modération en cette période, afin de transmettre la joie à nos enfants, notamment à travers l’hymne “Mes joies quotidiennes”. Le titre de ce classique donne le la : comment (se) chante le bonheur ? De quelle musique le bonheur est-il fait ? C’est aussi à nous, adultes, que cet enseignement est destiné.

À partir de 11-12 ans

Les Quatre Filles du Docteur March

J’ai regardé maintes et maintes fois l’adaptation du best-seller de Louisa May Alcott datant de 1994 avec Winona Rider dans le rôle de Jo). Aux États-Unis durant la guerre de Sécession, quatre jeunes soeurs, Meg, Beth, Jo et Amy, vivent dans un foyer chaleureux. Leur père est parti se battre contre les nordistes et leur mère, tout en contribuant à l’effort de guerre, continue à veiller sur la famille. Elles découvrent les attachements amoureux et petit à petit leurs relations changent : elles deviennent adultes.

The Mask

Ce film, qui a bercé les samedis soir de mon adolescence, met en scène Stanley Ipkiss, modeste employé de banque, passionné par l’univers de Tex Avery. Alors qu’il trouve un masque ancien aux pouvoirs surnaturels, il est partagé entre devenir cette créature verte sûre d’elle ou rester le timide Stanley Ipkiss, incapable d’aborder la magnifique chanteuse de cabaret Tina Carlyle. Tordant !

Et toi, chère Fabuleuse, quels sont tes films cultes à regarder en famille ?



Partager
l'article sur




Cet article a été écrit par :
Anna Latron

Journaliste de formation, Anna Latron collabore à plusieurs magazines, sites et radios avant de devenir rédactrice en chef du site Fabuleuses au foyer et collaboratrice d’Hélène Bonhomme au sein du programme de formation continue Le Village. Mariée à son Fabuleux depuis 10 ans, elle est la maman de deux garçons dont Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Lettre à mon bébé à naître
Mon tout petit, tu es niché au creux de moi depuis plusieurs semaines et je crois bien que tu y[...]
Petits gestes, grand amour (2)
« Alors, qu’est-ce que tu as fait aujourd’hui ? » Cette petite question anodine qui sonne comme un véritable casse-tête dans nos[...]
Voilà, c’est fini
L’angoisse de la mort m’a saisie, un jour de cet été 2020. J’avais 43 ans, 7 mois, 15 jours. Ma[...]
Conception et réalisation : Progressif Media