HB-le bon

Comment savoir si c’est le bon ?

Mariée une première fois, je pensais que c’était le bon, l’homme de ma vie jusqu’à ce que la mort nous sépare. À ce moment-là, tu penses que tu es tout pour lui. Sauf qu’un jour tout s’écroule : il s’en va sans se retourner et tu te retrouves seule avec tes enfants.

Et pourtant,

Après une longue période de célibat, on sent qu’il est temps de remettre le pied à l’étrier, on reprend du poil de la bête, avec un peu de confiance. Une fois les séances de « relooking » et de psy terminées : il est temps de se lancer….

1ère étape :

Où et Comment ?

Les sites de rencontre…

Là, je sais pas vous mais je crois que j’ai un train de retard… Maintenant la plupart des gens de mon entourage se rencontrent sur internet…. « Mais s’il met une fausse photo ?! » « Et si en vrai c’est un psychopathe ? … » « Et si … » Bon « next », très peu pour moi.

Les soirées spéciales célib’…

Donc ok j’y vais mais dans tous les cas, je sais déjà que si un gars venait à m’adresser la parole ce serait avec l’intention de me « pêcho » : vive le naturel ! Et, de toutes façons, si personne ne vient me parler, ben je reprends rendez-vous chez le psy ! Même conclusion, ce n’est pas pour moi.

Les amis…

Alors là, je peux être certaine que lorsque je vais dîner chez des amis et qu’il y a un célibataire, c’est un coup monté. Dans tous les cas, que vous vous plaisiez ou non, votre mariage est déjà programmé pour l’année prochaine avec la liste des invités à affiner … Pfiouuu pas gagné !

Au bon moment, au bon endroit, avec la bonne personne !

Et finalement, un jour, il me contacte, la magie des réseaux sociaux et des amis communs… hum la vie quelle coquine ! On commence à faire connaissance, à échanger, à rigoler. Puis au bout d’une semaine, je réalise que je commence à aimer ça. Deux trois introspections plus tard, pas de doute, la flamme s’est allumée. Et là, la fameuse question frappe à la porte :

Est-ce le bon ?

Comment savoir si je fais le bon choix,

comment dépasser ces peurs qui raisonnent dans ma tête : et si j’étais juste amoureuse de l’idée d’être amoureuse … et si on n’était pas sur la même longueur d’onde … et si nos enfants… Est-ce que je dois me lancer et voir ? Est-ce que je suis démesurée ?

En fait, j’ai compris que si je m’appuyais uniquement sur mes sentiments pour répondre j’allais sans aucun doute me perdre. L’Amour avec un grand A, celui que nous rêvons toutes de vivre se construit chaque jour. Il nous demande d’être intentionnelles, concrètes et refuse la passivité, le laisser-vivre.

J’ai appris d’un couple de thérapeutes que, peu importe en réalité qui était l’heureux élu en face de nous, ce qui comptait c’était d’être capable de construire à deux. Chaque étape est importante. Comme lorsque nous grimpons une échelle, nos pieds doivent se poser sur un barreau après l’autre sans en sauter un au risque de tomber et de se blesser.

Alors pour savoir, soyons pratique !

Mesdames, n’hésitons pas à multiplier les soirées entre amis pour savoir si notre gentleman est plutôt de gauche ou de droite, ça pourrait éviter quelques guerres à la maison. Aime-t-il les voyages comme moi je les aime ? ou déteste-t-il ne serait-ce que l’idée de changer de ville ?!!

La découverte de l’autre en société est un point très important. Nous sommes tellement différents en intimité. Tout va toujours plus vite, animé par la passion, nous perdons la notion de la réalité.

Alors bâtir l’intimité avant d’être sûre de pouvoir supporter son caractère ce serait comme commencer par poser le toit avant de couler les fondations. Donc, à l’instar des trois petits cochons prenons le temps de bâtir avec des briques !

Eh oui les filles, nous ne sommes ni dans Cendrillon, ni dans un arlequin. Un jour la passion disparait pour laisser place à ce qu’est réellement l’amour, un choix de chaque jour qui se construit dès qu’apparait la fameuse question :

« Est-ce le bon ? »

Au final, mon homme idéal ne sera pas Brad Pitt ou Jupiter mais celui qui me correspondra et que j’aurais choisi consciemment parce qu’il saura me protéger et s’affirmer en tant qu’homme. Ah oui et cerise sur le gâteau : j’ai besoin d’un visionnaire qui serait prêt à déplacer des montagnes pour ses convictions !

Et vous ?!

Cet article nous a été envoyé par une fabuleuse maman : Erika Gannery

promo newsletter site

Je partage sur Facebook