5 raisons de vous souvenir que vous êtes fabuleuse - Fabuleuses Au Foyer
Dans ma tête

5 raisons de vous souvenir que vous êtes fabuleuse

Hélène Bonhomme 21 octobre 2014
Partager
l'article sur


Les nez dégoulinent. Les pantalons sont crasseux, les t-shirts honteux et la voiture pleine de miettes. On est en retard.  Je tiens le volant d’une main et tant bien que mal, je me retourne pour ramasser un doudou pour la quinzième fois, tout en gardant un oeil sur la route. Je lâche un joli gros mot. Je parviens à me ressaisir. Puis, l’un de ces cris stridents revient ébranler le véhicule. Je pète les plombs. Fabuleuse, moi ?

Il y a des jours où tout me porte à croire le contraire. Comme des ronces, les accrocs du quotidien viennent étouffer mon QF (quotient de fabulosité).

Mère au foyer, mère débordée, maman qui travaille, maman à plein temps : vous aussi, vous doutez parfois de la fabuleuse qui est en vous ?

Voici 5 raisons de vous souvenir que vous êtes fabuleuse :

  1. Parce que c’est ce que vous êtes. Non ce que vous faites. Regarder à ce que l’on fait ou à ce que l’on ne fait pas, cela amène toujours à la déception. N’oubliez pas : vous ÊTES fabuleuse.

  1. Parce que ce n’est pas prétentieux.

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur. Notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière – et non pas notre obscurité – qui nous effraie le plus.

Nous nous posons la question : « Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? » En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. » *

  1. Parce que la fabuleuse a tendance à vivre cachée. Ici, on cherche à révéler la fabuleuse en chaque maman. Non pas la révéler au monde (ce que les gens pensent = fichtre), mais la révéler à elle-même. Se souvenir qu’on est fabuleuse, c’est arracher les mauvaises herbes qui veulent nous faire croire qu’on n’est pas à la hauteur.

  1. Parce que cela vous aidera à le devenir. Croyez que vous êtes fabuleuse, et vous finirez par l’être vraiment !

« Vos croyances deviennent vos pensées, vos pensées deviennent vos mots, vos mots deviennent vos actions, vos actions deviennent vos habitudes, vos habitudes deviennent vos valeurs, vos valeurs deviennent votre destinée. » Mahatma Gandhi

  1. Parce que vous n’êtes pas seule. Se souvenir qu’on est fabuleuse, c’est ce souvenir qu’on fait partie d’un gang de mamans qui partagent les mêmes défis et les mêmes aspirations. Vous faites partie de la famille des fabuleuses mamans !

Changez de lunettes. Voyez la fabuleuse qui est en vous. N’oubliez pas qu’elle est là, même si vous ne la voyez pas.

* Marianne Williamson, Un retour à l’amour : manuel de psychothérapie spirituelle : lâcher prise, pardonner, aimer, Amrita, 1994

Et si tu veux plonger à fond dans la vague, en voyant dans cette situation inédite une magnifique occasion d’apprendre, de progresser, de grandir : sache que les portes du Village sont ouvertes, et que toutes les infos sont par là !



Partager
l'article sur


CHÈRE FABULEUSE
La mail des Fabuleuses
Les aléas de ta vie de maman te font parfois oublier la Fabuleuse qui est en toi ? Inscris-toi ici pour recevoir chaque semaine le meilleur du blog des Fabuleuses ! Une piqûre de rappel pour ne pas oublier de prendre soin de toi, respirer un grand coup et te souvenir de ton cœur qui bat. C’est entièrement gratuit et tu peux te désabonner à tout moment.


Cet article a été écrit par :
Hélène Bonhomme

Fondatrice du site Fabuleuses au foyer, maman de 4 enfants dont des jumeaux, Hélène Bonhomme multiplie les initiatives dédiées au bien-être des mamans : deux livres, deux spectacles, quatre formations, la communauté du Village, une chronique sur LePoint.fr et un mail qui chaque matin, encourage plusieurs dizaines de milliers de femmes. Diplômée de philosophie, elle est mariée à David et vit à Bordeaux.

> Plus d'articles du même auteur
Les articles
similaires
Dans quelques jours, j’aurai 40 ans
Déjà ? Me diront certains. Seulement ? Tu es une jeunette ! Me répondront d’autres. Autant j’ai bien vécu le[...]
Tu es fabuleuse et ça change tout
« Révéler la Fabuleuse en chaque maman » : c’était déjà la punchline de la toute première version artisanale du[...]
On vaincra
Le jour où on s'est aimés assez à deux pour être trois, on a trépigné d'impatience à l'idée de vivre[...]
Conception et réalisation : Progressif Media