soldes rectangle-01

Une histoire de temps

Je suis une urbaniste. Et je suis une maman. Sur mon contrat il y a écrit que je suis aux 35 heures, donc « à temps plein ». Et c’est marrant parce que je n’ai pas l’impression que c’est d’urbanisme qu’il est plein, mon temps !

C’est quoi d’ailleurs cette notion ? Dans des contrées plus ensoleillées que les nôtres, les gens s’amusent à dire que nous, les « occidentaux », nous avons l’heure, alors qu’eux ils ont le temps.

C’est sûr que l’heure je l’ai oui : l’heure du bain, l’heure de la nounou, l’heure de l’histoire, l’heure du dodo.

Elle est d’ailleurs souvent dépassée ! Sauf pour arriver et partir du travail. Là, comme dirait Florence Foresti « toujours au garde à vous pour partir en premier ! » Parce que ma seconde vie, votre seconde vie vous attend. Et que celle-là on n’aime pas la faire attendre.

Souvent, elle ne se fait pas attendre et elle rentre dans ma vie d’urbaniste. Là par exemple je devrais continuer produire une carte/un schéma/une préconisation. Et je vous écris, je vous dessine, qu’en vrai, sournoisement cachée derrière mon écran, je cherche des sandalettes blanches taille 23.

J’aime pourtant ce que je fais, mais pour moi, impossible de cloisonner.

Je suis Mathildisée, et j’aime ça. Heureusement que la plupart du temps, je suis assez efficace pour tout faire dans les temps…

Et vous, vous avez le temps, de temps en temps, de prendre le temps ?

 

 

Je partage sur Facebook