elisabeth

Portrait de Fabuleuse : Elisabeth

Elisabeth Terrien est l’une des femmes qui m’inspirent le plus, par sa motivation, son efficacité, et l’excellence avec laquelle elle mène à bien tous ses projets.

Quelques adjectifs pour te définir ?

Généreuse, altruiste, patiente, douce, créatrice de liens, catégorique parfois, festive, volontaire.

Tu as une famille internationale…

Nous avons 4 enfants de 18, 21, 23 et 25 ans. Ils sont franco-belges car je suis belge. L’un de nos fils est américain car il est né à Boston. Nous avons déménagé 12 fois en 26 ans de mariage, dont 8 fois les 8 premières années, sur 3 continents. Nous aimons bouger, voyager, découvrir de nouvelles cultures. Nous parlons français et anglais. Aujourd’hui, mes 3 aînés vivent à l’étranger, à Londres et aux USA. Ma dernière fille partira aussi aux USA en septembre 2014 pour y faire ses études.

Tu as donc été une femme au foyer nomade !

Les années les plus difficiles étaient quand les enfants étaient petits. J’étais fatiguée et il fallait conjuguer les enfants en bas âge et la carrière ou les études de mon mari. Mais je ne regrette absolument pas d’avoir eu des enfants jeunes tout en déménageant.

Aujourd’hui tes enfants sont grands. Quel a été ton secret pour tenir le cap ?

Jeune maman, j’étais souvent frustrée, fatiguée et peu consciente de mes talents. J’ai la chance d’avoir un homme exceptionnel à mes côtés, qui est tout à fait conscient de mes
« sacrifices » pour rester près des enfants, lui permettre d’avoir la carrière dont il rêve sans réclamer ma part de « vie professionnelle ». Nous avons fait ce choix ensemble, et nous avons refait ce choix régulièrement, pour être alignés sur la décision que je reste à la maison. C’est ce qu’on appelle le « partage des tâches ». Instinctivement, nous pensions que c’était ce qu’il y avait de meilleur pour l’équilibre de nos enfants.
Denis voyageait beaucoup et nous avions la chance de pouvoir vivre sur son seul salaire dès le départ. Cela n’a pas empêché les difficultés et les frustrations. Nous les avons traversées ensemble, dans le dialogue.

Qu’est-ce qu’une femme au foyer peut apporter à son homme ?

Une femme au foyer apporte sécurité et soutien à son mari. C’est un peu l’ancre à laquelle il peut se raccrocher quand la houle se lève. Elle est une bonne oreille et parfois de bon conseil, car elle a du recul et une autre manière de sentir les situations.

Quel est, selon toi, le rôle le plus important d’une mère ?

Être un pont entre le père et les enfants : aider les pères à prendre le chemin de la réconciliation vers leur enfant quand il y a eu une dispute, un non-dit parfois… Ce n’est pas toujours facile pour l’adulte, mais c’est toujours à l’adulte de faire le premier pas et de demander pardon pour une parole/un geste déplacé. Ensuite, c’est possible de reparler. Maintenir le dialogue à tout prix, dès le plus jeune âge car ce n’est pas à l’adolescence qu’il faut commencer !

Peut-on être au foyer et avoir une vie sociale ?

Évidemment ! C’est même primordial d’être capable de se préserver des temps à soi, avec ou sans mari. Il est important de ne pas parler que de couches culottes à son mari, et de s’enrichir par ailleurs. Il est important de rester pleinement femme et maîtresse pour son mari, tout en étant mère pour ses enfants. Pas toujours facile quand les nuits sont courtes !
J’ai la grande chance d’avoir un homme qui passe son temps à me mettre en avant publiquement dans tout ce que j’entreprends. Ça donne confiance en soi quand il s’agit d’exister ailleurs qu’au sein de sa famille.

Je partage sur Facebook