CORN

La beauté pour toutes

Installée au Québec depuis plus de 10 ans, Myriam Bernard Corn est fière d’avoir su garder son accent français. Travailleuse sociale, esthéticienne de talent, femme d’artiste et maman épanouie, elle nous livre ses secrets sur la beauté et l’estime de soi.

Qu’as-tu appris en 10 ans de travail dans le social ? On ne peut pas changer les gens. Par contre, on peut les encourager, leur donner des outils et les soutenir dans les moments difficiles.

Pourquoi avoir passé un diplôme d’esthéticienne ? C’est un rêve que j’ai depuis l’âge de 7 ans. Je me suis toujours vue esthéticienne. A l’adolescence, je me suis remise en question : je me demandais si l’esthétique n’était pas trop superficielle. J’avais beaucoup d’a priori sur le travail dans un milieu très féminin. Je craignais la médisance et le culte de l’apparence. De plus, je voulais servir les gens, donc je me suis plutôt orientée vers le social.

Mes études à peine terminées, j’étais en stage au centre d’hébergement de l’Armée du Salut de Marseille. J’ai appris qu’ils voulaient y faire des ateliers de retour à l’emploi avec une esthéticienne… cela a été le déclic ! Pourquoi ne pas joindre mes 2 passions : l’esthétique et le social ?

L’esthétique prenait alors son sens profond : aider à construire une bonne image de soi !

Et nous sommes partis au Québec… Il aura fallu patienter 10 ans pour que je puisse faire mes études en esthétique, car je voulais donner des soins de qualité, même pour une clientèle qui ne paie pas.

Quels ont été tes débuts ? J’ai débuté en faisant des journées « beauté métamorphose » au sein de l’Action Nouvelle Vie. Aujourd’hui, je vais dans des centres de réinsertion à l’emploi, des centres pour jeunes filles etc. En parallèle, je suis esthéticienne dans un spa.

Quels sont les défis des femmes dont tu t’occupes ? Ils sont multiples : manque d’estime de soi, dépression, grande pauvreté, recherche d’emploi.

Quels types de soins leurs sont donnés ? Epilation des sourcils, soin du visage, manucure, pédicure, cours de maquillage, atelier beauté dans lequel on fait des masques « maison », tri de la trousse de maquillage… On prend les mesures corporelles des femmes et on donne des conseils en stylisme, du genre « comment m’habiller selon ma morphologie », « quelle coiffure choisir selon mon type de visage », « quelles sont les couleurs qui me vont le mieux » etc.

Comment se passe une journée métamorphose ? Lors des journées métamorphoses, on essaie au maximum de donner une ambiance spa dans un salon de coiffure. Les enfants sont gardés par des bénévoles ; les femmes ont une journée juste pour elles. Elles se font dorloter en passant de station en station, comprenant aussi massage, coiffure (coupe, couleur/mèches), mise en pli, maquillage et session photo, repas traiteur et cadeaux beauté pour poursuivre les soins à la maison.

Quels sont les résultats ? Ils sont flagrants ! A la fin de la journée, quand les femmes se voient dans le miroir, elles se trouvent belles, elles sont détendues et joyeuses. Les discussions informelles leur font voir la vie d’une autre façon. Le fait d’avoir eu autant d’attention leur montre qu’elles sont précieuses, qu’elles ont de la valeur.

Elles reprennent confiance en elles, se trouvent à nouveau belles.

Elles sont plus disposées à reprendre soin d’elles, à être de meilleures mères, de meilleures épouses, à reprendre leur vie en main etc. Cela passe souvent par des larmes de joie et c’est ce qui fait mon bonheur.

Pour toi, c’est quoi la beauté ? Pour moi, la beauté commence par la beauté intérieure : notre manière de penser, notre attitude avec nos enfants ou notre mari, nos amis etc. Une belle personnalité se reflète ensuite à l’extérieur.

Pour moi, l’esthétique est un moyen de mettre en valeur notre personnalité.

 Et l’estime de soi ? C’est se respecter, connaitre qui on est : aspirer à atteindre ses rêves tout en acceptant ses limites. S’aimer telle que l’on est.

Peux-tu nous présenter ta famille ? La famille s’est élargie depuis peu avec l’arrivée de notre belle Eva d’amour chérie ! Elle va avoir un an en avril. Elle a vraiment une belle personnalité déjà. Son papa, Sébastien Corn, est homme très talentueux que j’admire beaucoup, un excellent musicien et chanteur, qui fait aussi de la très bonne cuisine.

Est-ce que ton regard sur les femmes a changé depuis que tu es devenue maman ? Le mot qui me vient tout de suite en tête : plus de COMPASSION ! Surtout pour les femmes monoparentales : j’ai un immense respect pour elles.

Un petit mot pour les Fabuleuses ? Restez flexible. Ce n’est pas grave si tout n’est pas réglé comme une horloge ou s’il reste un peu de vaisselle le soir. Passez du bon temps avec les membres de votre famille. Leur transmettre vos valeurs reste ce qu’il y a de plus important. Mon leitmotiv : joie, patience et amour !

 

 

À venir sur le blog : les conseils beauté de Myriam ! A la maison, une tenue confortable ET classe, c’est possible !

Pour recevoir des news par e-mail : inscrivez-vous à la newsletter des Fabuleuses !

Je partage sur Facebook
  • Greeen_line

    Merci Hélène pour cet interview !!
    C’est trop encourageant de voir que l’esthétique et le social peuvent être liés ! On se fait une journée métamorphose ? 😉

  • Hélène Bonhomme

    comme quoi faut croire en ses rêves 🙂 haha oui ce serait trop cool 🙂