FAB ART VISU Juliette-Dumas

Etre Shine selon Juliette Dumas : Briller mérite d’être étudié !

Shine ou not shine ? Une question qui pourrait bien chambouler durablement vos habitudes. La question qui change tout, d’après Juliette Dumas, créatrice du blog Briller en ville, une antisèche lifestyle pour femmes débordées, et auteur du livre du même nom (Marabout, 2010). Convaincue qu’on ne peut briller sans maîtriser parfaitement ses bonnes manières, elle publie en 2012 «Shine ou not Shine ?» chez Marabout, appuyée par le coup de crayon de la talentueuse Soledad Bravi. Un manuel très sérieux qui ne se prend pas au sérieux, décliné sur le web, les réseaux sociaux et dans la presse (Magazine Paris 7, Influencia, Infrarouge, 20 minutes, Daily Feel Good News du Tigre-Paris), dans lequel on découvre le pouvoir de la shine attitude. Et parce que briller mérite d’être étudié, Juliette Dumas crée la Shine Academy en 2015. Entretien avec une maman poule et fière de l’être, ancienne cadre chez TF1 que la presse a surnommée la “Nadine de Rothschild 3.0”.

Votre job, c’est de traquer les bonnes et les mauvaises manières ?

Pas que ! Au début de l’aventure, j’ai eu envie de remettre au goût du jour, les principes de la modern french étiquette. Au fil du temps, les choses ont évolué. À BE GOOD, j’ai ajouté FEEL GOOD, LOOK GOOD et SOUND GOOD : se sentir bien pour rayonner, faire un effort pour être jolie et faire en sorte que ce que je raconte soit positif et sympa.

C:\Users\juliette\Desktop\SHINE ACADEMY\4 principes.jpg


Etre Shine ça change quoi ?

C:\Users\juliette\Desktop\SHINE ACADEMY\etre shine.jpg

Qu’est-ce qu’on apprend à la Shine Academy ?

On apprend à être Shine, et notamment, pas mal de self estim et de positiv spirit à l’anglo-saxonne, un peu de sagesse et de discipline asiatique et le retour à ce qui a fait le succès et continue de faire briller la France dans le monde entier : sa créativité et ses bonnes manières.

Finalement, être shine c’est quoi ?

Un cadeau que l’on fait aux gens qui nous entourent, mais avant tout un cadeau que l’on se fait à soi-même. Être shine, c’est accorder du respect à tous, à commencer par soi. C’est décider de ne pas subir sa vie, désirer devenir plus rayonnante, plus satisfaite, plus épanouie, plus motivée, plus brillante. Et pour résultat, on aura plus de succès et on donnera envie aux autres de rayonner eux aussi.

Est-ce que ça marche aussi pour les mères de famille ?

Bien sûr ! Shine c’est profiter de l’instant, du fameux moment présent. Et faire tout ce que l’on peut pour choisir et non pas subir. Parfois on n’a pas le choix, parfois c’est une question de timing, alors on s’organise avec soi. Les enfants sont des éponges, alors plus on Shine, mieux ils sont. Ça fait plaisir et surtout c’est si bon !

Et ça compte aussi pour LOOK GOOD ?

On trouvera toujours des excuses. On pourra toujours déposer les enfants à l’école en bottes fourrées et bas de pyjama. On pourra toujours dire qu’on n’a pas le temps de se faire belle.

Trop de boulot, trop de soucis, trop de fatigue, trop débordée… Pour moi, faire cet effort, c’est encore se respecter et respecter les autres.

Mais non, Shine n’est pas une dictature ! On n’a pas fait son brushing impeccable avant d’aller acheter la lotion anti poux à l’aube, et alors ? Bon, sauf si c’est le jour où Georges Clooney achète du doliprane, on s’en voudra…en riant !

Quelle fabuleuse êtes-vous ?

Une fabuleuse mère poule ! Je ne suis jamais loin de mon fils Grégoire, 9 ans. Une “mère cocon”, une “mère nid” qui passe son temps à se demander si son fils n’a pas froid !

Est-ce que vous apprenez les principes de la Shine attitude à votre fils ?

A fond ! Et dans l’ordre : Be Good, Feel Good, Look Good et Sound Good. Lui apprendre à être fier de lui et à faire attention aux autres. Apprendre à remercier, exprimer ce qu’il apprécie, tenir parole…

Ce n’est pas si simple d’enseigner les bonnes manières aux enfants. Comment transformer son foyer en Shine Academy ?

Répéter en boucle ! Ne pas lâcher. Mais la Shine Academy n’apprend pas que les bonnes manières. Feel Good, Look Good et Sound Good sont tout aussi importants. Par exemple, le yoga et la méditation contribuent beaucoup au « Feel Good ». Je vous recommande notamment “Calme et attentif comme une grenouille ” d’Eline Snel. Et tous les cours pour enfants au Mini Tigre Yoga Club.

Il doit quand même y avoir des ratés !?

Bien entendu, et dans ce cas j’essaie de parler sans hurler, et d’exprimer ce que je ressens : “Voilà les conséquences de cette situation, ce qu’elle a provoqué chez moi…” Dire les choses, c’est très shine ! D’ailleurs j’essaie également de transmettre à mon fils que s’il a quelque chose sur le coeur qui ne passe pas il doit le dire, ou au moins l’écrire si c’est privé.

Savoir exprimer ce qu’on a sur le coeur, c’est tellement important !

Rayonner de l’intérieur vers l’extérieur… Et quand on ne va pas bien ?

Récemment, ma famille a traversé une épreuve difficile. Ça a été un élément déclencheur par rapport à FEEL GOOD. À un moment donné, on ne peut pas tricher ! J’ai essayé de permettre à mon fils d’évacuer ses émotions négatives (notamment par de la méditation pour enfants) pour traverser la situation de manière la plus douce possible. Pourquoi attendre d’avoir 40 ans pour apprendre le lâcher prise ?

Pour vous, une fabuleuse c’est quoi ?

Le premier mot qui me vient à l’esprit c’est : épanouie. Plus on peut être épanouie dans son boulot, dans sa vie de maman, de femme, plus on on arrive à ses fins. C’est la clé !

D’après vous, pourquoi il faut dire aux mamans qu’elles sont fabuleuses ?

Parce qu’on est un peu shiva quand même ! Dans tous les cas, les femmes sont stigmatisées : la mère au foyer ne fout rien, quant à la mère au boulot elle ne voit pas assez ses enfants… La belle-mère va nous dire que les enfants sont mal élevés, le mari que non le petit n’a pas trop froid, les copines qu’on le couve trop. On reçoit toujours plus de critiques que de compliments. Alors qu’on a tout donné (nos nuits, nos journées, tout !), on se retrouve à tous les coups dans une forme de solitude.

Alors, on ne dirait pas non à un peu de reconnaissance ! Un compliment va être un litre de carburant supplémentaire dans la shine journée d’une mère.

On se fiche complètement de la compétition entre mamans, de la course à qui va chercher le plus de légumes bio à Rungis. Dire aux mamans qu’elles sont fabuleuses, ce serait hyper Shine de la part de belle mère, du papa et des copines !

 

Je partage sur Facebook