emma

Entretien avec Emma Moreau, chanteuse et mère de 4 enfants

Emma Moreau est une artiste entière et engagée. Elle est aussi une maman fabuleuse. La première fois que je l’ai rencontrée, j’ai été impressionnée par sa sincérité : accomplir ses rêves tout en mettant sa famille en priorité, ce n’est pas si simple ! 

Ta famille, c’est qui ?

Mon mari Matthieu et nos «fantastic four» : 2 garçons et 2 filles qui ont 12, 10, 8 et 6 ans.

Française ou québécoise ?

Hybride ! Je suis originaire du Québec mais j’ai vécu en France et ces 3 années m’ont vraiment changée.

Qu’as-tu le plus apprécié en France ?

Les relations humaines, l’accueil, la loyauté. En France, j’ai trouvé ce qu’on appelle «des amis pour la vie» !

Dans le domaine de la famille, quelles différences as-tu perçu entre le Québec et la France ?

En France, les grands-parents sont beaucoup plus impliqués. J’ai trouvé aussi que les mamans sont un peu plus strictes, un peu plus carrées. Au Québec, on est plus soft dans l’éducation des enfants !

emma3Comment en es-tu venue à devenir musicienne et chanteuse ?

J’ai découvert la musique tout petite, en jouant sur le piano de ma grand-maman. À 9 ans, ma mère m’a inscrite à des leçons de piano. Au long de mon cursus scolaire, j’étais dans des classes à horaires aménagés, pour pouvoir suivre mes cours de piano classique.

J’ai découvert le chant en même temps que la foi, à l’âge de 11 ans. Je chantais dans les chorales de l’église, du collège et du lycée. Ma première chanson en tant que soliste était un grand classique : Oh happy day ! Par la suite, mes goûts musicaux ont évolué, et surtout j’ai eu envie de chanter pour Dieu.

Pour toi, que représente ton activité artistique ?

Mes parents ont divorcé très tôt et j’ai vécu dans un contexte familial difficile. J’avais du mal à communiquer. La musique a toujours été mon moyen d’expression. Pour chaque chapitre de ma vie, j’ai eu envie de composer un chanson qui exprimait une souffrance, une joie, ma foi, mes attentes…

Dans ta musique, y a-t-il eu un avant et un après l’arrivée enfants ?

J’ai eu mon premier bébé à 20 ans. Son arrivée a clairement changé mon écriture. Puis chaque autre enfant, chaque autre saison m’a changée et a changé ma musique.

As-tu vraiment enregistré ton premier album quand ton premier bébé avait seulement 6 semaines ?

Oui ! Je l’allaitais dans le studio, entre deux prises de son. Ca a été une sacrée aventure avec beaucoup d’adrénaline. À l’époque, j’avais de l’énergie à revendre ! Pour l’enregistrement du 2ème album, les enfants étaient beaucoup plus grands et c’est Matthieu qui s’est occupé d’eux.

emma4

Peut-on être artiste et maman en même temps ?

On peut. Mais à partir du moment où on a des enfants, les priorités ne sont plus les mêmes. Il faut accepter de faire des pauses. De ne pas aller trop vite. Une longue période de 10 ans s’est écoulée entre l’enregistrement de mon 1er et de mon 2ème album !

Comment as-tu vécu ces 10 années de stand by ?

Il y a eu beaucoup de frustrations. Mais depuis toujours, chaque morceau que j’ai pu composer a représenté un chapitre de ma vie. Parfois, le chapitre est plus long : il faut le vivre avant de pouvoir l’écrire ! C’est comme un accouchement.

On vit dans une société où on a l’impression que tout est dans le FAIRE. Or ce que tu ES pour ta famille, c’est de loin le plus important !

Pendant cette période de pause, quand j’étais à la maison, je me disais : «À quoi bon toucher le monde entier avec tes chansons si je ne peux pas toucher mes propres enfants ?»

emma5Quels conseils donnerais-tu aux mamans qui sont dans cette période de frustration ?

D’abord, comprendre que ce n’est qu’une saison. Chaque chose arrive en son temps, et ces périodes sont souvent des préparations pour la suite. Nous sommes un peu comme des diamants qui ont besoin d’être taillés pour briller mieux : ça prend du temps !

Ensuite et surtout : ne pas se comparer ! Parfois, on a l’impression que les autres mamans font plus, car elles ont plus de moyens physiques, financiers ou autres… Mais en fait, chaque maman a une destinée particulière. Chaque maman est spéciale et irremplaçable.

Tout le monde n’est pas maman chanteuse… Est-ce que les mamans sont toutes créatives ?

Oui, mais beaucoup ne le savent pas. Il faut se demander : «quel est mon talent ?» et commencer à énumérer ses qualités, ce qu’on a envie de faire.

Souvent, en tant que femme, on se voit plus petite que ce qu’on est vraiment. Demandez à votre conjoint et à vos amis quels sont les points forts qu’ils voient en vous !

Si votre rêve prend du temps à émerger mais que malgré le temps qui passe, il reste toujours au fond de votre coeur, c’est bon signe. Osez ! Lancez-vous !

Un petit mot pour les Fabuleuses ?

Peu importe si vous vivez des détresses, des passages difficiles ou si vous avez l’impression de plus avoir de rêves : même dans le désert, vous pouvez fleurir !

La chanson que tu as composée et qui te définit le mieux en ce moment ?

C’est une chanson de mon dernier album : «Ce feu».

a

newsletter-1

a

Recevez les news des
Fabuleuses en vous
inscrivant à la newsletter.

 

 

lesfabuleuses-1

a

Rejoignez le gang
des fabuleuses mamans
sur Facebook !

a

Je partage sur Facebook
  • Myriam

    merci pour cet article ..je suis dans cette période de frustration mais où en même temps je vois que je deviens !! à suivre quand le diamant sera taillé.