cindy ghys

Domicile adoré, pas facile de s’accorder !

«Do-Mi-Si-La-Do-Ré», bref le rêve de toute maman d’avoir un foyer sans couic, sans pouac, sans outch, ni aïe !

Mais les filles … ça c’est dans les contes de fées !

À défaut de faire tourner les serviettes en mode «pom pel up» debout sur une chaise, parfois, souvent, la musique c’est des violons qui grincent, des accords qui sonnent faux, des notes qui donnent des rides, des crampes de ventre et des maux de dos !

Quand on assiste à une représentation, on peut s’étonner d’avoir l’impression que la musique glisse sous les doigts des artistes telle une colombe qui prend son envol avec facilité et légèreté…

Sauf qu’en vrai c’est de la sueur, du trac, des ratés, des déceptions, des heures et des heures, du courage, de la persévérance, des doutes, du succès (oui quand même!), de la solitude.

Alors certes dans votre foyer il semble parfois qu’il y ait comme un bémol, on entend souvent « mets-la en sourdine » ou « descends d’un ton » (oui en toi-même!), « tu veux pas changer de disque un peu ?! », « je suis complètement sonnée », « j’ai envie de faire tout valser… », et encore des « c’est pas à moi que tu vas apprendre la chanson », « flûte alors ! », « c’est toujours la même mélodie », et sans oublier « force un peu la cadence », ou le regrettable « décidément il résonne comme un tambour celui-là » et j’en passe… !

OK, ben pas d’affolement, c’est… nooormal 🙂

Se mettre au diapason ça prend du temps, des répétitions, des coups de gueule, de la fatigue, des soirées (voire des nuits!) gâchées, et un jour, ce fameux trémolo qui ne passait jamais sonne enfin, et vous pouvez commencer à fermer les yeux pour savourer cette mélodie qui bouillonnait dans vos tripes et qui peut enfin ravir les oreilles de tous !

Courage les Fabuleuses ! Continuez de donner le LA, car on a rien sans rien 🙂

Aujourd’hui dans les foyers comme en musique, parfois, souvent, ça fait «couac» et demain ce sera un «hourra» triomphal !

 

Je partage sur Facebook
  • Nadine Hcl

    J’aime!
    Et quand ce n’est pas réglé comme du papier à musique, on fait de l’impro….;)

  • Cindy

    bien dit ! Les mamans sont les as de l’impro ! 🙂