All posts in Les Fabuleuses

HB-article-travail-pense

Mon enfant pense autrement

C’est la fin de l’année scolaire, l’heure des bulletins, du passage dans la classe supérieure, de l’orientation. L’heure du bilan : « Mon enfant a-t-il passé une bonne année ? »

Si de nombreux enfants sont heureux à l’école et ne rencontreront pas de problèmes majeurs, d’autres auront besoin d’un accompagnement particulièrement bienveillant. En effet, je vous parle aujourd’hui de ces enfants qui apprennent différemment, perçoivent le monde autrement, analysent les choses avec un angle de vue tout à fait original, appréhendent le temps et l’espace de façon parfois déconcertante. Et, souvent, cela conditionne de façon considérable leur bien-être à l’école.

Ils sont si loin du cadre proposé !

On les appelle les « précoces », les « zébrés », les « pense autrement » et leurs idées et pensées voyagent plus vite qu’un train lancé à grande vitesse. Ils sélectionnent leurs domaines de prédilection, y excellent ou chutent désespérément quand l’affectif s’en mêle. Ces enfants boudent la routine, la répétition, les espaces qu’ils ne veulent pas investir quand cela leur semble ennuyeux, inintéressant. Ils rechignent devant les difficultés, le goût de l’effort ne faisant pas partie de leurs priorités. Lire la suite…

les-regles-bonne-excuse

“J’ai mes règles” : bonne excuse ou bonne raison ? (d’être chiante)

“T’aurais pas tes règles toi ?”

“Ah ben si.”

Je pleure sous la douche. Pourquoi je pleure ? Je ne sais pas. Pourquoi sous la douche ? Ça je sais. Parce que ça résonne. Péter les plombs dans la salle de bains, ça rend les choses encore un peu plus réelles. Croiser ses yeux rougis et son visage bouffi dans le miroir, en voilà un formidable facteur d’accroissement de la complaisance envers soi.

Donc, je pleure sous la douche.

Et je ne sais même pas pourquoi. Il était question des vacances d’été, puis de la réparation de la voiture. Je ne sais pas comment on en est arrivés à parler menu de la semaine. Quoi qu’il en soit, j’ai remis sur le tapis la fois où il m’avait fait une remarque sous prétexte qu’il était fatigué et moi enrhumée. C’est à ce moment-là que ça a dégénéré.

Il y a eu des claquements de porte.

Et depuis, je les laisse tous faire leur vie sans moi. Je suis sous la douche et depuis un bon quart d’heure, je pleure bruyamment, je sanglote expressément, j’enrage lamentablement.

J’ai du mal à croire que je puisse être une telle sorcière des sanitaires. Mais cette petite touche de culpabilité, je la rembarre direct : après tout, c’est pas de ma faute cette outrecuidance masculine d’aller bien alors que moi j’ai envie d’aller mal.

Au fur et à mesure, j’augmente la température de l’eau (oui je sais, c’est mal pour le portemonnaie, pour l’environnement et pour la circulation sanguine.)

Et tout à coup, dans les méandres de mon dialogue intérieur, le chaos s’organise. Enfin, je comprends.

Lire la suite…

HB-article-tous-les-hommes

Tous les hommes de ma vie

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de tous les hommes de ma vie. Eux qui ont contribué à faire de moi ce que je suis, qui m’ont donné une part d’eux-même sans rechigner.

Ma meilleure amie me dit sans cesse:

« Mais t’es tellement « mec » dans tes réactions … ».

Je ne sais pas trop comment le prendre mais en même temps ne suis-je pas à moitié homme ?! Lire la suite…

HB-article-mamans-28-mai

Et si maman n’était plus là ?

Mamans ! En ce 28 mai, vous avez de bonnes chances d’être l’héroïne du jour.

Mais si, en ce jour de Fête, vous pensiez à votre propre mère ? Où que vous en soyez dans votre aventure avec elle, elle mérite bien une petite attention aujourd’hui. D’autant plus que, si l’on en croit l’écrivain A. Cohen, la vie d’une maman est si brève…

(Ces lignes, écrites en duo et en écho à celles de Albert Cohen, utilisent des citations de l’ouvrage « Le livre de ma mère », un vibrant hommage à la mère de l’auteur, paru en 1954 chez Folio).

1- Vous avez de la chance,

votre maman est encore sur la Planète-Terre ? Réjouissez-vous encore et encore, c’est un beau cadeau que la vie vous fait. « Fils des mères encore vivantes, n’oubliez plus que vos mères sont mortelles (…) Soyez doux, chaque jour, avec votre mère. » Lire la suite…

fete-des-meres

Fête des mères : fabuleuses, et ça change tout !

Mes fils sont fin prêts : depuis 4 jours, ils trépignent d’impatience à l’idée de me remettre leur cadeau fabriqué à l’école, de me réciter leur poésie, et de m’offrir des fleurs (enfin ça, je l’espère : fabuleux si tu me lis, n’oublie pas les fleurs hein^^ parce que sinon les enfants vont ENCORE arracher des roses du jardin.)

En me levant ce matin, je me suis dit que c’était ma 4ème fête des mères. Et puis en y réfléchissant, j’ai pensé : « ah ben non, c’est ma 30ème fête des mères. » Lire la suite…

HB article maman modele

Ma maman : modèle à suivre ou modèle à fuir ?

Comment le souvenir d’un bol de céréales m’a fait comprendre que j’étais une maman unique…

Ma maman est une super maman!

  • Une maman qui a trois enfants en trois ans et demi.
  • Une maman qui arrête totalement son travail pour s’occuper de ses trois enfants à plein temps.
  • Une maman, qui chaque soir attend avec impatience le lendemain parce que ses enfants lui manquent pendant la nuit.
  • Une maman qui prépare à déjeuner tous les jours pour que ses enfants n’aillent pas à la cantine.
  • Une maman qui apprend à lire à ses enfants.
  • Une maman qui chaque semaine fait des km en voiture alors qu’elle déteste conduire, pour aller à l’école, à la danse, au tennis, à l’escrime, au piano, à la trompette, …
  • Une maman qui se maquille tous les matins.
  • Une maman qui fait des gâteaux tous les mercredis et tous les dimanches.

Ma maman était mon modèle.

J’ai toujours voulu être comme elle – aussi bien qu’elle. Donner autant que j’avais reçu. Je me voyais très bien avoir un bébé par an et ne jamais retravailler. Quand j’ai eu mon premier bébé, je n’avais pas d’emploi.

J’ai essayé d’être maman 100% au foyer.

Lire la suite…

HB-article-hannah

À toi petite Hannah qui vient de naître

Toi que j’ai désiré porter…

Je ne m’en lasse pas, je découvre ton corps si bien dessiné : la courbe de tes yeux, les lignes de ta main, le drapé de tes oreilles, la finesse de tes pieds.

Tout est bien là, et malgré ta peau rouge un peu fripée, tes poings serrés, la tête lourde abandonnée contre ma gorge, je suis saisie d’émerveillement.

Ton cri a surgi,

Première parole qui nous reliera désormais de mère à fille.

Tu me dis que tu es là, seconde nuance de rose après quatre nuances de bleu. Douce Hannah, ton regard qui s’ouvre péniblement cherche le mien et m’interroge.

Nous voici face à face :

Que puis-je te souhaiter ?

Bien entendu, je voudrais que tu sois heureuse,

Que tu sois « bien dans tes pompes », que tu croques la vie à pleine dents !

Je voudrais tant savoir être assez proche de toi pour te donner les moyens et l’envie irrésistible de vivre avec délice. C’est banal, n’est-ce pas ? En disant ça on n’invente rien.

Oui mais voilà, tu vois petite Hannah, c’est campé là, dans mes tripes de mère.

Quelque soit la longueur ou la blondeur de tes cheveux, je voudrais sans cesse que tu sois convaincue de la beauté de ton corps, de la noblesse de tes désirs, de la puissance de tes projets.

Corps de femme ?

Absolument. Et non pas corps de rêve.

Lire la suite…

HB-article-belgique-surrealiste

Vivre en famille, c’est un peu vivre en Belgique, ça a un petit côté surréaliste !

Ben oui, moi je peux le dire, je suis belge, une fois !

Et j’avoue qu’entre les communautés, les régions, les provinces, les langues officielles, les panneaux routiers, j’en perds aussi mon latin. La Belgique est un pays toujours un peu au bord de la rupture, avec son lot de conflits et qui pourtant est gorgé de richesses humaines, géographiques et culturelles.

Et non, je ne parle pas seulement des frites, de la bière et du chocolat ! Je parle de l’humour, des patois, de la rue des Radis à Bruxelles, des ligues d’impros, des forêts ardennaises, de la mer du Nord…

Être belge, c’est une affaire de cœur.

Lire la suite…

HB-article-regret-detre-mere

Peut-on regretter d’être mère?

« Être mère, un cauchemar dont je ne me réveillerai jamais. »

Depuis la parution des travaux de la sociologue Orna Donath, les langues se délient, notamment Outre-Rhin : peut-on aimer ses enfants, mais regretter d’être mère ? Lasse de s’entendre prédire qu’elle « regretterait un jour » de ne pas vouloir d’enfant, la chercheuse israélienne a recueilli les témoignages de 23 mères qui aiment leurs enfants, mais auraient préféré ne pas les avoir.

Un pavé dans la mare du mythe de la mère parfaite : selon l’universitaire Barbara Vinken, les travaux d’Orna Donath remettent « radicalement en cause la joie d’avoir des enfants dans une société qui attend tout des mères, et où les mères exigent tout d’elles-mêmes ».

Une maternité trop exigeante ?

« Donner la vie a été une erreur. »

D’où vient le regret d’être mère ? Liberté perdue, disparition du style de vie antérieure, impression de ne plus exister, de ne plus s’appartenir à soi-même ? Certainement. Mais le regret d’être mère a une cause plus profonde : une maternité si exigeante qu’elle en est devenue dissuasive. Lire la suite…

HB-article-qd-maman-sort-ses-griffes

Quand maman sort ses griffes pour protéger son bébé

Mes filles sont la prunelle de mes yeux et en même temps, elles me rendent, au moins la moitié du temps, aussi chèvre que je les aime.

Il faut regarder les choses en face : mes enfants ont beau être ce que j’ai de plus précieux au monde, je dois reconnaître que je ne m’imaginais pas que ça allait se passer comme ça, qu’elles allaient avoir ce caractère là…

Ces petites manies qui irritent

La vérité, c’est juste que quand ma fille aînée rentre du collège et qu’elle aligne 52 phrases sans respirer ni même attendre que je réponde à ses questions… je suis épuisée moralement.

Quand ma fille cadette se déplace en sautant toutes les 3 secondes comme si elle était possédée ou électrocutée par un objet invisible en permanence… je suis consternée.

Quand ma petite dernière se couche dans son lit tous les soirs en tournant d’abord sur elle-même 10 fois avant de se positionner comme un chien dans son couffin… je suis atterrée.

Lire la suite…

HB-mamie-nova-est-morte

Mamie Nova est morte, place aux mamies 2.0

Elles n’ont pas le temps, ne répondent pas toujours à vos textos mais actualisent leur vie digitale plus régulièrement qu’une Kim Kardashian. Elles sont hyper « booked » entre leurs vies de quinqua/sexa bien remplies, leurs week-end et activités diverses et variées…
Garder leurs petits-enfants ? Quoi ? C’est tellement 1970 !

Faîtes votre deuil : mamie Nova est décédée, place maintenant aux mamies 2.0.

Mardi, texto :

« Coucou maman, dis-moi, tu serais dispo pour garder tes adorables petites-filles ? On va se prendre quelques jours avec Loulou, tu sais, pour se retrouver, et comme je sais que les filles adorent passer du temps avec leur mamie chérie, je me suis dis, pourquoi pas faire 3 heureuses ? »

Jeudi : toujours pas de réponse.

Lire la suite…

belle-au-naturel

Et si j’étais une star ?!!!

Les stars ont décidé de se « selfier » sans maquillage ! Whouaaa !!! Est-ce un acte de courage pour nous les femmes ? De force de caractère ?

Ne sommes-nous pas un peu des stars nous aussi. Humm, voyons de plus près la définition d’une star : «vedette de cinéma, vedette d’un domaine de spectacle, vedette de politique» … Vous me direz mais que signifie être une «vedette» ? Lire la suite…

HB-article-ce-soir-jai-pete-les-plomb

Ce soir, j’ai pété les plombs

Se contenir, se gérer, lâcher-prise…..

Nous avons tout à portée de main pour y arriver : une appli pour méditer, un coach, hypnothérapeute (j’en fais partie ;), un sophrologue, le yoga, le sport, la création artistique, un hobby quel qu’il soit…

Et pourtant… ce soir, j’ai pété les plombs !

Aucun signe annonciateur

J’aimerais pouvoir me retrancher derrière une mauvaise journée, une avalanche d’ennuis, un stress particulier lié à un évènement ou une accumulation. J’aimerais… Mais, il n’en est rien ! J’ai passé une super journée et aujourd’hui j’ai même eu du temps pour moi et pourtant… ce soir, j’ai pété les plombs !

Je pourrais analyser pendant des heures et décortiquer ma journée, la semaine passée, mais rien à faire : ce serait de l’excusite aigüe !

  • Est-ce que j’étais consciente que c’était disproportionné au moment où je me suis mise à hurler comme une demeurée ? Oui oui
  • Est-ce que je connais et maîtrise des outils de relaxation ou autre pour redescendre en pression ?! Evidemment, c’est mon job… Lire la suite…
HB article fab - axelle chaleur foyer

La chaleur du foyer

Je parle de cette chaleur qui fait que lorsque on imagine notre foyer, on voit, on ressent un endroit où il fait bon vivre, où l’on a envie de rentrer, où l’on se sent protégé…un cocon, comme les bras de la personne contre laquelle on allait se blottir quand on s’était fait mal étant petit.

Nous avons eu un enfant

Nous n’avons pas échappé à la crise qui suit en général mais nous l’avons surmontée. Puis nous en avons eu un second, puis un troisième…Au fur et à mesure que nous avons commencé à avancer dans notre vie à 5, j’ai vu la chaleur de mon foyer diminuer. « C’est à dire ? C’est bizarre comme réflexion… t’avais un problème de chauffage? »

Et bien moi, un jour, je n’ai plus eu envie de rentrer, il faisait trop froid chez moi, c’était la guerre des tranchées! Et nous nous blessions à coup de :

Lire la suite…

HB article fab - coeur chaises nadine

Le coeur entre deux chaises

Famille recomposée et amour composé.

Tomber amoureuse est une chose extraordinaire… J’ai eu cette chance plusieurs fois dans ma vie.

Les quatre fois où cela a été une évidence pour moi, comme un coup de bonheur en plein cœur :

  • Quand j’ai fait pipi sur un petit bâtonnet blanc et bleu en décembre 2003 et qu’un trait est apparu <3
  • Quand j’ai regardé avec un espoir démesuré apparaitre un trait sur un 2e bâtonnet (blanc et rose cette fois car ça devait être une autre marque ;)) en septembre 2006 <3
  • Quand je me suis sentie barbouillée d’une manière que je connaissais déjà bien en janvier 2012 <3
  • Et quand j’ai retrouvé cet ami d’enfance que j’aimais bien et que j’ai compris au 1er regard que c’était lui et personne d’autre <3

Sur le papier, c’est magnifique…  Un vrai conte de fée….. Oui mais voilà :

« L’homme que j’aime n’est pas le père de mes filles… enfin pas de toutes ! »

Lire la suite…

standing-ovation

Standing ovation

Le 5 avril, c’est la journée mondiale du travail invisible. Et si on en profitait pour applaudir les fabuleux exploits accomplis dans le secret de nos foyers ?

5 avril. Aujourd’hui, c’est la journée mondiale du travail invisible.

Bon, je sais, il y a des journées internationales de tout et n’importe quoi et franchement, au bout d’un moment la journée-mondialisation, c’est pathétique. Entre la journée mondiale du pop-corn, la journée mondiale du lait, la journée mondiale du cirque, du tricot ou encore de la ménopause, on se demande si on ne devrait pas organiser “la journée mondiale du rien” juste pour vivre tranquillement notre existence banale.

Lire la suite…

fabuleuse-team

Une fabuleuse peut en cacher d’autres

Les fabuleuses, ce n’est pas un « blog de maman » comme les autres. C’est un « blog de mamans », au pluriel ! Un blog collaboratif : qu’est-ce que ça change ? À peu près tout, et je t’explique pourquoi.

Le week-end dernier, j’ai accueilli chez moi en Gironde un gang de 10 femmes, toutes plus rayonnantes, drôles et inspirantes les unes que les autres. Outre dégusté du Saint-Emilion, nous avons surtout brainstormé pour vous proposer des articles toujours plus réguliers et toujours plus en réponse à vos questions – celles que vous vous posez, celles que vous nous posez. Car être une maman en 2017, ce n’est pas si facile !               Lire la suite…

comment-faire-une-bonne-pause

Comment prendre une bonne pause ?

Dessin de Marguerite Bories pour les fabuleuses au foyer.

Cela fait des jours, des semaines, des mois que vous trimez sans arrêt. Mais aujourd’hui vous êtes prête à prendre une pause, et une vraie.

Sentiment de joie entremêlée de culpabilité… allez, c’est décidé, pendant les prochaines heures, vous êtes SEULE avec vous-même. Oui, mais voilà : que faire maintenant ? En profiter pour faire baisser le tas de linge à repasser ? Passer à la poste ? Remplir le frigo…? Votre temps, vous avez tellement appris à l’organiser en fonction de vos enfants, de votre conjoint et de votre maison, que lorsque vous avez quartier libre, vous ne savez qu’en faire… Pour prendre une vraie pause, suivez le guide !

Lire la suite…

les-autres-et-moi

Les autres et moi

S’inspirer des autres ou se laisser aspirer par les autres ?

Avez-vous déjà traîné dans le rayon « développement personnel » de votre librairie préférée, vous retrouvant tentée par trois ou quatre livres ? Vous êtes-vous surprise à lire avec avidité l’interview de telle actrice connue qui explique ses « secrets » d’organisation du quotidien ? Sautez-vous sur le premier magazine qui vous présente dix familles qui ont osé changer de vie pour vivre leur rêve ? Possédez-vous, sur votre table de chevet, un des bouquins de développement personnel que vous avez acheté dans la fameuse librairie, et dont vous lisez des petits passages de temps en temps, que vous trouvez vraiment inspirants ?

Et ces fameux secrets, ces recettes miracle, ces trucs infaillibles, vous les essayez ? Et qu’est-ce que ça donne ? Amélie, une des femmes que j’accompagne, a essayé. Longtemps, courageusement. Et puis le jour où elle me contacte, elle n’en peut plus : Lire la suite…

HB-articles-vrai-courage-adrenaline-marguerite

Adrénaline

Dessin de Marguerite Bories pour les fabuleuses au foyer.

C’est arrivé vers dix heures du matin. J’ai vu ma vie défiler devant mes yeux.

Je venais de lancer une machine à 30° (cette température magique qui vous évite de séparer le blanc des couleurs). Je m’apprêtais à mettre au micro-ondes un café que j’avais déjà réchauffé une première fois ce matin-là. À grands cris, les enfants se disputaient une figurine de chien pompier. Bref, une matinée comme toutes les autres.

Et puis c’est arrivé.

Mon pire cauchemar.

La sonnette.

Lire la suite…

on-nous-auraitmenti

On nous aurait menti ?

L’amour, ce rêve bleu?

Une photo d’un couple heureux, main dans la main, regardant dans la même direction. On s’imagine tout de suite le scénario: ce couple semble vivre dans un romantisme constant, l’un et l’autre ont toujours une parole ou un geste plein de tendresse envers l’autre,…

Puis on regarde notre conjoint, et on se dit… aurais-je fais fausse route ?

Lire la suite…

maternite

Comment la nature nous prépare à la maternité ?

Devenir maman : en voilà tout un programme, aussi déstabilisant que fabuleux !

C’est un changement radical pour lequel un apprentissage s’impose… et merveilleusement, la nature nous a laissé neufs mois pour nous préparer : suivez le guide ! Lire la suite…

quandriennesepassecommeprevu

Quand rien ne se passe comme prévu

Une couche pleine quand tout le monde est enfin ceinturé dans la voiture. Un différent entre deux frères au sujet du nombre de céréales au miel présentes dans leurs bols respectifs. Trois cas de varicelle en plein déménagement. Des sueurs froides dans le bureau du proviseur… Comment survivre à ces journées pourries où rien ne se passe comme prévu ?

Prévoir l’imprévisible

« Il est certain que rien n’est sûr. » Jean d’Ormesson, Comme un chant d’espérance

Devenir maman c’est souscrire à un abonnement garanti incertitude : la seule chose dont vous puissiez être sûre, c’est que rien ne se passera jamais comme prévu ! Lire la suite…

demenage

« Chérie ? On déménage ! »

« – Hélène ?

 – Mmh ?

– On déménage ! »

Il est huit heure du matin, mon homme me téléphone alors que je suis en train d’habiller ma dernière. Je viens de relire mon planning de la semaine. Je sais que dans une demi-heure la maison sera vide et que je pourrai savourer ce calme pour me plonger dans mon boulot.

C’est un moment de la journée que j’aime, tout comme cette période de la vie, parce que je me sens tournée vers l’avenir malgré les questions de logistique exigeante d’une famille nombreuse.

QUOI ????????

Vous savez, ce genre de nouvelle imprévue. Lire la suite…

ouvronslesfenetres

Ouvrons les fenêtres !

Dans ma vie de maman de 5 enfants, dont un qui vit sur une drôle de planète (que Joseph Shovanec* appelle si joliment l’Autistan), je suis amenée à gérer beaucoup de choses de front.


Quand la vie bat son plein

Le réveil sonne à 6h30 tous les jours. Il n’y a que le samedi que je lui cloue le bec. Oui, parce qu’en plus d’avoir un enfant différent, nous sommes de bien curieuses gens. Le dimanche matin : sonne le réveil, et voilà qu’une heure trente plus tard, nous sommes tous les 7 assis bien sagement, en route pour aller louer Dieu.
Fichtre.

Et de 6h30 à sans doute beaucoup trop tard pour que cela soit raisonnable, les murs de ma maison sont au spectacle : représentation quotidienne, 365 jours sur 365. Lire la suite…

ado cherie

Toi aussi, tu m’as manquée mon ado chérie…

La garde alternée, c’était dur au début. Et avec le temps, j’ai appris à m’en accommoder et composer avec ses avantages et ses inconvénients.

C’était sans compter sur l’entrée de mon aînée dans cette période si particulière : l’adolescence.

Pourtant prévenue

On m’avait dit :

« Tu verras, l’été après la 6e, c’est foutu… Elle va changer. »

L’été est passé… et rien ! Ma petite fille adorée était toujours là. Certes, un peu plus préoccupée par ses copines que par les discussions de famille mais elle était toujours la même.

J’avais lu quantité d’articles, de témoignages…. Lire la suite…

commeres

La vérité sur les commères

Pourquoi les gens se fichent de vous, et pourquoi c’est une bonne nouvelle !

Pendant des années, je me suis gâchée la vie à propos de ce que les gens pensaient. Je passais des jours entiers et des nuits entières à ruminer ce qui se disait de moi.

Devenir mère, c’est monter sur un ring assez pernicieux où tout à coup, parce que vous avez donné la vie, toutes sortes de gens se permettent de penser (et de dire) toutes sortes de choses à votre propos : Lire la suite…

maman pour moi

Être une bonne mère pour… moi

Ce matin, je me suis réveillée en pensant à une amie qui m’a partagé son trop plein émotionnel et son découragement dans sa vie de couple. Tristesse, avec un goût amer dans son quotidien.

Je parle d’elle, mais je pourrais tout simplement raconter mon vécu, car j’ai l’impression d’avoir expérimenté la même chose même si mes souvenirs de cette époque ont été un peu inhibés par l’énergie que je mets aujourd’hui dans mes projets professionnels (il faut dire que ça déménage de ce côté-là, en ce moment !) Lire la suite…

le mois de janvier

Janvier, la tradition des vœux !

Pour NOUS les fabuleuses aussi !

Il paraît qu’on peut encore faire des voeux jusqu’au 31 janvier, alors je suis encore dans les temps 🙂

Qu’est-ce que je pourrais bien nous souhaiter…

sans chercher à être originale mais plutôt juste et sincère…?
Quelque chose de fabuleux ? 
Mais noooon, pas besoin de fabuleux qui brille et nous détourne de l’essentiel ! Lire la suite…

milleetunevie

Mille et un mercis

Ce matin, je me suis levée tôt pour lire vos centaines de messages. Suite à l’émission Mille et une vies sur le burn-out maternel, c’est un torrent d’e-mails qui inondent la fabuleuse boite de réception… Alizée et moi-même feront de notre mieux pour répondre à chacune d’entre vous !

J’ai été ravie de rencontrer Laetitia Autret qui m’a épatée par son authenticité et son recul sur elle-même, Valérie dont les interventions ont toujours été justes et bienveillantes, Frédéric Lopez… parce que c’est Frédéric Lopez (!!^^) ainsi que toute l’équipe de Mille et une vies que je remercie d’avoir traité avec autant de professionnalisme et de douceur ce sujet difficile du burn-out maternel. Lire la suite…