All posts in Les Fabuleuses

HB-article bon courage

Faut-il dire “Bon courage” ?

Voilà une expression largement usitée, non ?

Bon, il y a aussi “bonne continuation”, mais la première semble remporter haut la main le concours improbable des expressions les plus fréquemment employées pour prendre congé de l’autre et justement destinée… à l’encourager.

C’est l’idée en tous cas.

Faites-vous partie de ces personnes qui ne supportent pas cette formulation ? Genre, ça vous énerve, agace, déprime…

Vous n’êtes pas seule !

Personnellement, cela fait des années que je n’utilise plus cette expression “Bon courage”. Lire la suite…

HB-article pause anna

Comment j’ai appris à appuyer sur le bouton “pause”

Il est 19h40 et je veux juste qu’ils dorment. Qu’ils se lavent les dents sans râler. Qu’ils aillent faire pipi. Qu’ils ne réclament pas une autre histoire. Qu’ils ne me rappellent pas pour un énième verre d’eau.

Je veux juste la paix.

Me glisser sous mes draps, m’endormir et oublier. Oublier cette journée. Oublier mes cris, oublier mes soupirs. Stopper le pilote automatique que j’ai enclenché dès le moment où j’ai posé le pied par terre.

Je suis fatiguée, bien sûr. Mais surtout submergée par la honte : j’ai le sentiment de juste avoir envie de me débarrasser de mes enfants et de fuir. Dans le sommeil, dans une tablette de chocolat ou dans un film totalement naze qui m’abrutira pour me faire oublier à quel point je me sens nulle. Lire la suite…

HB-article clip fab

Le clip des Fabuleuses

Je t’annonce la sortie de la chanson des fabuleuses… notre chanson à toutes, quoi 🙂

La chanson des mamans imparfaites, généreuses…

…un petit peu râleuses et surtout fabuleuses.

La petite histoire : en mars dernier, nous étions 500 fabuleuses réunies dans un théâtre parisien, pour le show “Les fabuleuses en soirée”. L’artiste Tiphaine Wary était avec moi sur scène ; elle nous avait présenté une toute nouvelle chanson.

Cette chanson, même si nous ne l’avons entendue que ce soir-là, nous est restée dans la tête depuis tout ce temps… Hé oui : c’est comme ça qu’on reconnaît les tubes ! Lire la suite…

HB-article cafe anna 2019

Ce que je (me) souhaite pour 2019

De la soupe. En ce soir de début janvier, tout ce à quoi mon estomac aspire, c’est de la soupe. Après le marathon gustatif des fêtes (allez, soyons honnête, on peut carrément parler de suicide gastrique à la mode alsacienne), je ne rêve que de légumes et de fruits sous toutes leurs formes : crus, cuits, en compote ou en smoothie. Pourtant, il y a encore des restes. Mon frigo regorge de mont d’or, de truite fumée et autres marrons glacés à terminer. Mais mon estomac n’en peut plus : il demande une trêve.

Même chose pour mon cerveau : il a besoin d’une pause.

À l’aube de chaque année (approximativement aux alentours du 2 janvier), je me retrouve face au même mécanisme, épuisant les dernières pauvres petites réserves d’énergie qui me restent après un mois de décembre mené tambour battant et une période de fêtes en famille certes sympathique mais qui me met en général sur les rotules : mon esprit prend toute la place et se met à broder autour du thème de la nouvelle année. Alors que je me sens à plat, lui se porte comme un charme, échafaudant les scénarios les plus farfelus. Lire la suite…

HB-article CONFIANCE

Le mot de l’année

Au Nouvel An, nous avons fait un tour de table :

“2019 en un mot, pour toi ce serait … ?”

Je dois confesser que je raffole de ce type d’exercice (ne m’invitez pas à dîner, je vous poserais trop de questions philosophiques à table^^).

“Mon année 2019 en un mot” :

la réponse, je l’ai trouvée très vite. Elle était tapie au fond de mes tripes, nourrie par une année 2018 haute en couleurs ainsi que par mes dernières pérégrinations intérieures. Pour moi, c’était une évidence : le mot de mon année 2019 serait CONFIANCE.

Il y a quelques semaines, quelqu’un m’a repostée sur Instagram avec pour légende “@helenebonhomme, la fille qui n’a peur de rien” ou quelque chose comme ça. La remarque m’a évidemment faite sourire (il s’agissait d’une photo délire où je m’affichais en maillot de bain après une bataille de boue). Mais cette phrase m’a aussi fait réfléchir.

“Moi, peur de rien ?”

C’est loin, vraiment très loin de ma réalité.

En fait, je dirais plutôt que j’ai peur de tout. Ou plus précisément : que j’ai toujours peur de quelque chose. Demandez à mon mari, il vous confirmera ! Lire la suite…

video-bonne-annee-2019

2019 : ce qui t’attend si tu es maman

À toi, maman qui ne te reconnais pas dans les voeux de réussite, paix et succès…

…(parce que pour toi le succès c’est une journée où tu auras pu te poser 3 minutes sur le canapé sans que personne ne renverse son jus d’orange sur ton pantalon) : bonne année 2019 ! Lire la suite…

HB-couv elvine

La mère Noël existe !

Elvine, maman et illustratrice du blog Maman dessine et rigole l’a rencontrée ! Lire la suite…

HB-article-interview deuil peri natal

Deuil périnatal, du silence à la résilience

Je m’appelle Marion. J’ai 34 ans. Je suis la maman de 4 adorables garçons : 3 sur la Terre et 1 au Ciel.

Je me creuse la cervelle… pour t’encourager, toi, ma sœur de douleur, celle qui dans sa chair a cru pouvoir faire grandir un bébé et à qui on a annoncé que ce bébé ne vivra pas.

Et alors que je revisite cette épreuve si singulière, je repense à ce silence… tu sais, celui que tu utilises lorsqu’on te demande combien tu as d’enfants et que tu réponds 3 alors que tu en as 1 de plus au ciel. Ce silence que tu as rencontré et que tu rencontres encore presque à chaque fois que tu aimerais aborder le sujet de cet enfant qui te manque tant. Lire la suite…

HB-pleure un bon coup

« Pleure un bon coup » : les bienfaits de la purge émotionnelle

Pleure un bon coup… ça te fera du bien !

Quand vous entendez cette expression, dans quel camp êtes-vous ?

  • “Ah ça c’est bien vrai ! En tous cas, chez moi, ça marche !”
  • “Encore un de ces conseils faciles, sans aucun fondement…”

Lisez la suite avant de répondre.

Une chose est sûre : notre société, tout en acceptant nos larmes d’émotion “facile” – une fois un film terminé, par exemple – ne nous encourage pas à pleurer de tristesse ou de colère, en tous cas pas en public ! Pleurer sonne alors comme un aveu de faiblesse, renvoie à l’enfant vulnérable en nous… et envoie un signal de détresse qui rimerait avec SOS. Lire la suite…

HB-article-ten fais pas

« T’en fais pas, ça viendra ! »

Ce qui est bien avec la « maman-copine », c’est que la plupart du temps, elle s’abstient de tout commentaire concernant l’évolution de ton enfant – ou du moins elle essaie – pour ménager ta susceptibilité. Je ne te parle pas de la « maman-tout-court » : si tes enfants ne marchent pas encore à 4 pattes alors que le sien oui – et depuis des mois ! –, alors elle dissimule à peine son sentiment de supériorité.

Ouais, mes filles ont 9 mois et elles ne rampent pas encore, c’est vrai. Par contre, elles récitent l’alphabet en biélorusse et à l’envers.

Après la phase angoissante du « Est-ce qu’elles ont un problème, est-ce-que c’est grave docteur ? » et celle de la culpabilité intense « Je n’ai pas dû les stimuler assez, je fais tout de travers, je suis nulle » (là, en fond sonore, le bruit du fouet sur mon épaule meurtrie), j’en suis arrivée à m’approprier le concept de motricité libre.

Soyons honnête, c’est là ma dernière carte pour

  1. me rassurer,
  2. rester hype et bobo,
  3. ne pas perdre la face en société.

Lire la suite…

HB-couple nadine

Ce que j’attends de notre amour

« Quand je passe à côté de toi, tu n’as même plus un geste tendre ! »

La sentence tombe.

C’est vrai ! Il a raison. Ça fait des semaines que, prise par le temps et les 10 millions de choses qui s’accumulent dans mon agenda et dans ma tête, j’esquive le câlin qui me ferait perdre ces 5 précieuses minutes dans mon planning.

Et puis, moi aussi j’ai des zones de manques après tout, hein !

« J’en fais pas tout un sketch ! »

Ce que j’attends de notre amour

La voilà, la bonne question.

J’ai mis des années à le comprendre.

« Qu’est ce que j’attends de NOUS ?! »

J’ai appris avec les années que se poser cette question sans s’en poser un autre au préalable, revenait à :

« Mettre la charrue avant les bœufs ! »

Lire la suite…

HB-article rebecca maison2

Le récit de Noël : Je cherche ma maison

Je me suis perdue entre le panier à linge et les mails incongrus.

Je dessine des maisons, des petites maisons avec des petites fenêtres en forme de cœur. Je dessine des maisons chaleureuses, et je cherche la mienne. C’est comme si moi, maman de 40 ans, psychologue de métier, épouse d’un pasteur, un peu auteure, un peu dans la lune, beaucoup humour et chants de Noël, 100% café au lait…

…c’est un peu comme si j’avais perdu ma maison.

La crise d’ado, je connais, mais pour moi elle est presque passée inaperçue (peut-être moins pour mon entourage qui l’a subie). La midlife crisis, on en parle pas mal pour les hommes – retrouver sa jeunesse, savoir que l’on pourra encore montrer sa force… – mais pour les mamans ?
La crise de la quarantaine, chez une maman,  ça n’est plus celle de l’adolescence, ça n’est pas encore la ménopause ; pour moi, c’est un peu comme si j’avais perdu le nord. Lire la suite…

HB-article cest facile pour vous

Oui, mais pour vous c’est facile

L’amour chez les autres : un jeu d’enfant ?

« Ça a l’air tellement simple pour David et toi », m’a-t-on dit dernièrement.

Ah ouais, c’est ce que tu crois ?

Alors tu n’as jamais vu le film de guerre qui a été tourné chez moi depuis qu’on est en couple. On y trouve tous les ingrédients de la parfaite production hollywoodienne :

  • Un scénario bien ficelé, qui te tient suffisamment en haleine pour que tu ne saches jamais vraiment qui est le gentil et qui est la méchante (ou inversement).
  • De l’action, avec des portes qui claquent et moi qui m’enfuis dans la nuit pour hurler ma rage tranquille dehors (faudrait quand même pas réveiller les gamins).
  • Du sang, comme la fois où la chaise a valsé et celle où la vitre a pété.

Lire la suite…

HB-article-noel-cetait-bien

C’était chouette Noël avant…

Perdue dans mes pensées,  je me surprends à me demander :

« Quand est-ce que pour la dernière fois, j’ai réellement pris du plaisir à l’idée de fêter Noël ? »

Et bien, vous savez quoi ?!

Je suis incapable de répondre à cette question.

Dur, dur de dire à voix haute :

« Je ne suis pas sûre d’aimer vraiment Noël ! »

Dur, dur de se le dire même dans sa tête d’ailleurs car la voix de la culpabilité s’élève déjà :

« Comment peut-on ne pas aimer Noël ?!  Sa magie, le rêve, la féerie, les sourires des enfants….les moments de partage en famille….. »

Lire la suite…

HB-article loup blanc noir2

J’ai des idées noires

Illustration : Aurélie M.G.

D’après une fable amérindienne, nos luttes intérieures sont semblables à un combat entre deux loups de force égale :

  • le loup noir et sombre, qui représente notre mauvaise humeur, nos peurs, notre découragement ;
  • face à lui se tient le loup blanc et lumineux, qui représente notre joie, notre sérénité, notre indépendance émotionnelle.

Parfois, au cours de cette lutte sans merci, l’un des deux loups prend le dessus. Mais sa domination ne dure jamais très longtemps car son adversaire revient à la charge avec encore plus de vigueur.

On la connaît bien, n’est-ce pas, cette sensation de lutter sans cesse à l’intérieur, cette sensation d’être tiraillée entre d’un côté le courage d’aller de l’avant, et de l’autre côté l’envie de se laisser aller à ce qui nous tire vers le bas ! Lire la suite…

Capture d’écran 2018-12-14 à 17.32.33

Lettre à mes parents qui ont tout

Mes très chers parents,

Si je prends ma plus belle plume pour vous écrire, si je la trempe à l’encrier de la tendresse, c’est tout d’abord parce que je sais que vous raffolez des lettres manuscrites. Comme Maman se plaît à le répéter :

« Les paroles s’envolent, les écrits restent. »

Mais c’est également parce que Noël approche, et avec lui l’insoluble dilemme du choix du cadeau.

Car enfin, vous rendez-vous compte à quel point il est difficile de surprendre des parents qui ont déjà tout ?

Si, si, il me semble bien que vous avez tout !

Lire la suite…

HB-article super sapin

Le sapin, côté verso

J’adore le sapin de Noël. Pas les sapins de Noël en général : LE sapin de Noël en lui-même.

J’aime tout le concept :

L’étoile en haut de la cime, les guirlandes – lumineuses ou pas – les boules – magnifiques en verre ou assez moches en papier mâché, confectionnées par les enfants – l’odeur qui envahit le salon, les épines qui jonchent le sol au bout de trois jours.

Quand j’étais petite, je passais un mercredi après-midi chez mes grands-parents spécialement pour l’occasion : décorer leur sapin. Il était absolument énorme, pas riquiqui posé sur une table basse comme chez mes parents. Ses branches envahissaient tout le salon. Ses décorations remplissaient deux cartons entiers que mon grand-père remontait de la cave avec toutes les peines du monde. Lire la suite…

HB-article picintouch3

« On voulait un job qui ait du sens »

Aurions-nous eu la même énergie si nous avions monté un autre type de start-up ? Dans un autre secteur ? C’est une bonne question, mais je crois que non.

Nous avons vraiment le sentiment que Picintouch rend le monde meilleur. Oh, pas grand chose, c’est vrai, mais à notre niveau, nous permettons aux gens d’apporter du bonheur dans leur famille, et n’est-ce pas le combat que nous avons tous les jours au sein de nos familles, avec nos enfants ? Lire la suite…

HB-article lettres rebecca

Les lettres qui ne nous sont pas adressées

Au courrier du jour, deux contraventions. Pas une : deux ! Je les survole rapidement, m’exclame :

« Eh bien, bravo Christoph ! »

Je souris un peu : j’ai décidé dès le début de notre mariage de ne pas m’énerver à cause des contraventions. J’avais prévenu mon mari :

« Si tu dépenses 20-30 euros en quelques secondes à cause d’une prune, j’en ferai autant et je m’achèterai des livres pour la même somme. »

Mais cette fois-là, tout en examinant attentivement les deux contraventions, mon fabuleux lève les yeux et me répond :

« Mais attends, attends, MOI, je ne me suis pas garé dans la rue Martin Luther alors qu’elle était interdite à la circulation ! Cette lettre est pour toi, ma petite femme ! »

Zut alors, moi qui me réjouissais déjà de m’offrir quelques bouquins supplémentaires… Lire la suite…

HB-article-noel-famille-joie

Noël en famille : Joie ou angoisse ?

Noël en famille. Quelles images vous viennent quand vous lisez ces mots ? Sapin, lumières, visages réjouis ? Ou angoisse, malaise, ventre noué ?

En ce début de mois de décembre, environ la moitié des femmes que j’accompagne actuellement m’ont demandé de consacrer une séance supplémentaire à leurs relations avec leur père, mère, ou famille élargie. La perspective des réunions familiales autour des fêtes de fin d’année apporte en effet son lot d’inquiétude.

Marianne comme Cloé, souffre de relations difficiles avec ses parents.

Marianne se sent déjà prise au piège par un père vieillissant qui, alors qu’elle tarde à répondre à son invitation à passer Noël ensemble, lui envoie chaque jour un message « tu sais, je me fais vieux, je ne suis pas éternel », ou « cette maison que je loue, c’est pour toi et tes frères et sœurs que je le fais, pour que nous puissions nous voir ».   Lire la suite…

HB-article benevolat

Petit éloge de la gratuité

Tout se paie, tout se monnaie, tout s’évalue. Tout ? Pas si sûr… Avec ses 13 millions de bénévoles – sans compter les Fabuleuses ! – la France est la championne européenne du bénévolat. Une réalité à sauvegarder à tout prix, surtout en cette journée mondiale du bénévolat.

En 2018, la gratuité, la générosité et la gentillesse sont à la mode, et c’est tant mieux. 

« L’ONU souhaiterait voir les sociétés et les gouvernements reconnaître et promouvoir le volontariat comme activité indispensable » (résolution des Nations Unies 40/212) .

Good new. J’y lis entre les lignes que l’ONU encourage les gouvernements à reconnaître toutes les activités non-rémunérées, et, entre autres, le travail des fabuleuses mamans… Lire la suite…

HB-article corvee de cadeau

Corvée de cadeaux

Décembre, c’est le mois des questions. Celles qui vous occupent l’esprit pour ne plus le quitter. Qui ne vous laissent pas de répit, encore moins à 4 heures du matin.

Il y a d’abord LA question : que va-t-on donc bien pouvoir offrir à ces enfants déjà archi-pourri-gâtés dont les chambres débordent de jeux en tout genre ? Et encore, moi, j’ai à peu près une vague idée d’un truc simple à leur offrir et qui leur ferait plaisir… mais il faut en plus donner des idées aux grands-mères, aux parrains et marraines, aux oncles et tantes : autant vous dire que trouver des idées va me causer quelques insomnies de plus !

Bref, un cauchemar.

Vient ensuite la question subsidiaire : et le Fabuleux ? Que lui offrir ? Personnellement, c’est mon angoisse à chaque Noël (et à chaque anniversaire) : Monsieur n’a jamais envie de rien. Enfin, si, il peut avoir une envie, mais il la révèlera approximativement, après mûre réflexion, aux alentours du 8 janvier : et moi, à tous les coups, j’aurai tapé à côté. Et si vous commettez l’affront de lui offrir un vêtement, il vous en fait le reproche pendant les 364 jours suivants. Lire la suite…

HB-article larme secrete

L’arme secrète des mamans

Un jour, m’a fille m’a appelée en criant :

« Maman, j’ai trouvé les chaussettes de Pia dans mon cartable ! »

J’ai ri. J’ai donc eu droit à un :

« Maman, c’est pas drôle ».

Mais si justement, c’est drôle, et c’est même plus que ça :

Un vrai comique de situation.

Même chose le jour où j’ai sorti le sac poubelle bondé de couches, que j’ai fermé au plus vite avec un gros nœud. En chemin, mon pouce a fait un trou dans le plastique et j’ai entendu « pffffffffff ! » et d’un seul coup, l’odeur m’a littéralement terrassée. Ce soir-là, à chaque fois que je pensais au “pffffff”, je pouffais de rire…

D’ailleurs, je ris encore de l’idée que j’ai eue un jour de mettre le paquet de beurre sur le chauffage (parce qu’il était un peu trop dur) et que j’ai retrouvé le beurre le lendemain matin sous le chauffage… Il n’était plus du tout trop dur, sur le coup. Lire la suite…

HB-article-occupe

Je m’occupe de tout, qui s’occupe de moi ?

Ça m’arrive à peu près tous les soirs, quand dans le noir, je les entends sombrer dans le sommeil. Après leur avoir lu le journal de Mickey en piquant du nez, je leur chante des berceuses qui me bercent surtout moi-même, et victoire, ils s’endorment, l’un après l’autre, juste là, sous mes mains qui caressent la peau douce de leur cou.

Le silence, enfin.

Et juste un filet d’air qui entre et sort de leurs poumons, et moi je reste là, dans le noir, parce que j’ai la flemme de descendre me mettre en pyjama, et je me dis que finalement je pourrais bien dormir ici, au milieu d’une armée de Playmobil.

Je suis fatiguée, mais je ne dors pas. Je pense. Je pense à ces histoires que je leur lis, à ces chansons que je leur chante, à ces câlins, ces bisous que je leur distribue sans compter, même quand ils me font ch*#&. Lire la suite…

HB-article-picintouch2

Boulot, pti’ pots, photos, quand ta vie pro devient perso…

Garder le contact en photo, c’est ce que deux fabuleuses, Aurélie et Alix ont bâti avec Picintouch, un service fabuleusement simple pour envoyer de ses nouvelles en photos à sa maman ou à sa belle-mère tout au long de l’année. Pendant 4 semaines, elles témoignent de leur aventure. 

N’ayons pas peur d’essayer !

Quand germe en toi l’envie d’entreprendre, cette envie de liberté et d’indépendance professionnelle, c’est à la fois excitant et vertigineux. Lire la suite…

HB-sapin-emmerdes

Mon beau sapin, roi des emmerdes

Je vous en prie, entrez un instant, installez-vous confortablement, bienvenue chez moi… oh mais attendez : je bouge la pile de linge, voilà, asseyez-vous.

J’aimerais vous parler des us et coutumes de Noël dans notre famille. Je nous présente en vitesse : maman psy d’origine belge, papa pasteur d’origine allemande, 3 filles et 2 chats, le tout logé au milieu de la Forêt Noire enneigée. Oui, le cliché parfait pour une série américaine bon enfant. Tout cela sonne un peu comme un remake de « 7 à la maison ».

Mais sans transition, tuons le mythe : Lire la suite…

HB-article 4 films de mamans

Mes 4 films de maman !

Samedi soir, les enfants sont au lit. Mon fabuleux propose :

« Et si on regardait un film ? »

J’ouvre le placard des DVD pour en choisir deux ou trois : uniquement ceux qui durent moins de 2 heures, sinon je risque de m’endormir avant la fin. La cinéphile du couple, c’est moi (mon père m’a transmis sa passion des vieux films américains), alors aujourd’hui, laisse-moi te présenter ma sélection de films pour fabuleuse maman :

Voici quatre “classiques” qui ont le plus marqué la femme et la mère que je suis devenue. Lire la suite…

HB-article-doudou open space

« Un doudou dans l’open space » : notre fabuleuse sélection

Comment concilier les rôles de mère, d’épouse, de femme présente sur le marché du travail ? Est-il possible de tout vivre en même temps ? Ces questions, au cœur de l’aventure des Fabuleuses depuis ses débuts, ont été abordées à l’occasion du colloque « Le défi des femmes » qui s’est tenu le 14 octobre 2017 à Paris. Les éditions Quasar publient les actes (1) de ce colloque dans lequel est intervenue Hélène Bonhomme, fondatrice des Fabuleuses au foyer.

Voici une « fabuleuse sélection » opérée parmi les interventions et qui peut nourrir la réflexion de chacune d’entre vous, là où elle se trouve : qu’elle soit bien chez elle ou au boulot, qu’elle se pose ou pas la question de changer de fonctionnement. Lire la suite…

HB-article-aider etre aidee

Aider ou être aidée ?

Telle est la question.

C’est en tous cas la question du moment chez les Fabuleuses. Depuis quelques semaines maintenant, on vous parle d’aide, d’écoute active, d’entraide entre mamans. On vous a concocté un ebook, on prépare même un événement.

On vous explique que vous pouvez aider.

Pour apporter ma petite pierre à ce nouveau fabuleux édifice, j’ai envie de vous raconter une petite histoire. Celle d’un coup de fil reçu au printemps dernier.

Voici la situation : je profite d’une semaine sans enfants – chose rare et précieuse – pour m’offrir une balade sur la plage après le travail (car oui, si je n’ai ni la chance de pouvoir sortir au théâtre un soir de semaine ni la possibilité de me faire livrer des sushis à domicile, j’ai le privilège d’habiter près de l’océan).

C’est alors que mon téléphone se met à vibrer. Lire la suite…

HB-article-cheri je suis fatiguee

« Chéri, je suis fatiguée… »

Eh non, on ne parle pas ici de la réaction qu’on peut avoir pour éconduire avec tact son conjoint et ses envies de câlins…

Voici la situation : vous rentrez du boulot – ou bien tout simplement d’une journée bien remplie avec tout ce qu’il peut y avoir d’autre que le “travail” dans une vie de fabuleuse – et vous lancez à votre conjoint :

“Chéri, je suis fatiguée…”

Suspense, suspense : quelle va être sa première réaction ?

Voyons un peu les exemples de réactions possibles si votre cher et tendre n’est pas – encore – le champion de l’écoute active.

L’écoute active ? C’est cette qualité d’écoute qu’on trouve notamment et normalement chez les professionnels de l’accompagnement. Lire la suite…