All posts in Les Fabuleuses

HB-comme parfum dété

Comme un parfum d’été

J’ai toujours aimé ouvrir les tiroirs grinçants des maisons de famille dans lesquelles j’ai la chance de séjourner chaque été.

Je le confesse, c’est un vilain défaut. Pourtant, j’ai beau me dire que je connais leur contenu par cœur, je tombe toujours sur des pépites. Ainsi, l’autre jour, en fouinant dans mon ancienne chambre d’adolescente, je suis retombée sur une bouteille de parfum au design un peu rétro : « Parfum d’été ». Délicatement, j’ai ouvert la fiole pour humer la fragrance de mes années lycée.

C’est drôle, me suis-je dit, ça ne sent pas du tout comme ça, l’été !

Lire la suite…

HB-ode aux grd mères

Ode aux grands-mères

Deux mains pour soutenir l’abdomen bronzé. Habituer le petit corps au remous des vagues, donner la confiance suffisante qui lui permettra d’oser les premières brasses.

Deux yeux pour surveiller les pas mal assurés au ras des vagues. Sourire pour encourager ensuite l’escalade de la dune.

Des lèvres pour embrasser le genou blessé par la chute dans les ronces. Remettre en selle pour continuer la balade à vélo dans la fraîcheur du soir.

Ces mains, ces yeux, ces lèvres, je les observe au fil de l’été :

Elles sont marquées de légères taches brunes ; ils sont un peu cachés derrière des lunettes de vue ; elles sont doucement tannées par les années. Ce sont les mains, les yeux et les lèvres de leurs grands-mères, de nos mères, de nos belles-mères, de nos tantes, ou d’inconnues croisées au hasard d’une promenade… Au fil de l’été, je les ai observées. Longuement. Discrètement. Profondément.

Lire la suite…

HB-article-serie pere 4

Leçon n°4 : dessiner un triangle

Vous voyez à peu près à quoi ressemble un triangle ? Bon. Dessinez-le sur un papier, nous l’appellerons M,P,E.

Ça vous évoque un vague souvenir de Brevet ? Soit. C’est d’époque. Mais puisque nous avons grandi, alors changeons les consignes :
M = Mère
P = Père
E = Enfant Lire la suite…

HB-article-cet-ete-je-me-sers

Cet été, je me sers

L’agenda familial de l’été est – chaque année – un tantinet compliqué. Non, en fait, c’est carrément un casse-tête.

Il y a les dates de congés des uns, celles des autres, celles du Fabuleux qui changent jusqu’au dernier moment, les fêtes de famille en plein milieu et autour desquelles il faut s’organiser, les maisons trop petites pour réunir 15 personnes plus de 3 jours sans risquer une Guerre Mondiale intra familiale, etc. Lire la suite…

HB-petite-chronique-du-quotidien

Petite chronique du quotidien

Les habitudes nous amènent-elles à une routine barbante ou à un confort rassurant ?

Un jour, j’ai entendu : « Une attitude répétée devient une habitude ». J’ai testé et c’est vrai ! On m’a appris à répondre « Oui » avec un grand sourire à la question « Salut, ça va ? ». Aujourd’hui, c’est devenu une habitude : même lorsque ça ne va pas, et ben… ça va ! Bizarre, non ?! Lire la suite…

HB-article-serie pere3

Leçon n°3 : laisser passer les tempêtes, et valser… librement

« Équipe gagnante », ai-je écrit la dernière fois ? Pas toujours si simple, la nouvelle implication des pères entraîne un double mouvement :

  • Du côté de la mère :

Il faudra qu’elle accepte de laisser des espaces au père.*

* Quand bien même sa propre mère ou belle-mère pourrait lui reprocher de ne pas suffisamment s’occuper des enfants ou d’en laisser trop à son mari** !
** Quand bien même il peut être difficile de lâcher les rênes du foyer. Même 5 minutes ! Lire la suite…

HB-article-cet-ete-jose

Cet été, j’ose !

À chaque mariage où je suis invitée, j’ai cette curieuse impression d’être déguisée. Pas n’importe comment, je te l’accorde, un peu comme une Cendrillon qui aurait mis sa plus belle robe et qui paraît, du coup, un tantinet gourde et endimanchée. Pour chaque occasion, c’est toujours le même scénario : veille du jour J, je checke les tenues de mes enfants (et pour peu qu’ils soient dans le cortège, je me rends compte avec horreur et désespoir que j’ai totalement oublié d’acheter la paire de petites baskets blanches sans laquelle ils feront grâââve tache dans le cortège), Lire la suite…

HB-article-bouquet-de-talents

Cet été, je dessine mon bouquet de talents

L’été rime avec relâche (un peu), fantaisie (beaucoup) et envie de se réinventer (à la folie). Pourquoi ne pas profiter de ce temps suspendu pour laisser parler ton imagination et faire le point sur tes talents d’une manière créative ? Pour cela, il te suffit d’une feuille de papier, de quelques feutres de couleurs et d’un peu de calme. On y va ? Lire la suite…

HB-article-deconnecter-lete

Comment décrocher pendant l’été ?

Peut-être es-tu un peu comme moi : tu attends l’été (presque) toute l’année. Tu t’en fais des films, tu anticipes — beaucoup — et tu fantasmes — un peu : tu veux absolument souffler, tu veux te détendre (d’ailleurs, ton mari s’y met aussi en te répétant gentiment “détends-toi !”, ce qui a le don de te faire sortir de tes gonds, non ? En tout cas, moi, si !). Lire la suite…

HB-article-serie pere 2

Leçon n°2 : un rôle sur mesure

Rassemblez-vous : distribution des rôles ! Travail de scène ? Non.

Travail de vie !

« Je suis admirative de ce que font les jeunes papas ! » me partage cette grand-mère bien âgée. « Ils sont vraiment habiles pour changer une couche, savent préparer un repas… ce que ne faisait pas mon mari. Cela ne veut pas dire qu’il ne s’en préoccupait pas, mais c’était comme ça. Et puis, j’étais aidée, je ne peux pas dire que j’étais malheureuse !» Lire la suite…

WhatsApp Image 2018-07-02 at 11.37.26

Leçon n°1 : le laisser naître à sa paternité

On ne naît pas père, on le devient.

La naissance actualise ce devenir en herbe. Première rencontre. Premier regard. Premiers gestes. S’adapter à ce nouvel autre -mon tout petit – est un apprentissage qui renvoie chaque homme à ce qu’il est, son histoire, mais aussi à sa capacité de croire qu’il pourra être père. Un bon père. Lire la suite…

visu-article-merci

La mélodie de la gratitude

« Merci, quand je te dis merci

Je ne suis pas seulement polie

Ce n’est pas une obligation

Ni un vestige d’éducation

(…)

Vous offrir ma reconnaissance

C’est exprimer avec puissance

Les bienfaits dont la jouissance

Ne découle que de votre présence »

Lire la suite…

petits et grands bobos

Les petits et les grands bobos

« Quand les autres souffrent plus que moi. »

Dernièrement, Hélène me disait :

“Tu sais, Rebecca, il y a des fabuleuses pour qui ce n’est pas facile quand nos articles racontent la vie des mamans au front, ces mamans qui font face à l’autisme, à l’hyperactivité, à l’hypersensibilité, au handicap, aux maladies chroniques, aux troubles du comportement, aux anomalies génétiques… À la lecture de ces témoignages, certaines se sentent coupables de ne pas aller bien, alors que leur quotidien est théoriquement plus léger que celui de ces mamans qui chaque jour relèvent des défis hors du commun. En découvrant ces histoires chargées en émotions, certaines lectrices peuvent éprouver sentiment de lourdeur, d’impuissance face à la souffrance de ces mamans. Pourrais-tu m’aider à répondre à ces fabuleuses qui s’interrogent sur les petits et les grands bobos de la vie ?

Quand Hélène m’a posé cette question, j’ai tout de suite senti qu’au fond de mon coeur, j’avais une réponse pour nos fabuleuses.

Alors chère fabuleuse, laisse-moi t’inviter un instant à ma table. Lire la suite…

HB-article-serie pere 0

Je rêve d’un père

C’est un fait, on ne va pas refaire l’Histoire et ses (r)évolutions : les femmes, en investissant le monde du travail, ont progressivement sollicité les hommes afin qu’ils s’impliquent davantage au sein du foyer. Marmots, boulot, dodo : il fallait être aidées, ne pas rester seules. Et le débat n’est pas clos.

Leurs aspirations s’étendent toutefois au-delà des services rendus et du partage des tâches. Lire la suite…

HB-article-gorgone-amoureuse

En mode vénèr contre mon mec

Suis-je normale ? Parfois je déteste mon mari si fort que je me le demande.

Je rentre le soir, bien énervée, avec les petits tournicotant autour de moi et s’accrochant à mes jambes, en mode koala geignard. Ma grande ressent, toutes affaires cessantes, le besoin urgent de regarder « Norman fait des vidéos ». Le petit hurle pour avoir son lait et marche dans mes jambes comme un chat. Le moyen hurle car il veut, là, maintenant, tout de suite, que je joue aux playmobils / que je fasse des crêpes / manger de la glace avant le dîner / que je m’occupe de lui plutôt que de son frère. Lire la suite…

langages de l amour temps de qualite 20 minutes

VIDEO : Une méthode simple pour plus de sérénité en famille

J’ai interviewé mon fils Adelin, 6 ans 🙂

Non ça ne se dit pas… Mais franchement, qu’est-ce que nos enfants peuvent être relous parfois ! Grâce à Florence Leroy, j’ai découvert le psychologue américain Fitzhugh Dodson. Il explique parfaitement bien le phénomène, grâce à sa “théorie de la frite molle”…

La théorie de la frite molle

Les enfants raffolent des frites chaudes et croustillantes. Mais ils aiment tellement les frites qu’ils préfèrent des frites froides et molles que pas de frites du tout ! Lire la suite…

HB-article-train

Voyage en train

Cher futur voyageur,

Dans le train que tu prendras cet été, tu vas sans doute devoir passer 2h, 3h, ou plus, en compagnie de voisins que tu n’auras pas choisis… et en particulier à côté d’enfants. Lire la suite…

travail mi temps

Épuisement maternel : le piège du mi-temps

Le travail à mi-temps, un rempart contre l’épuisement maternel ? Non, juge Moïra Mikolajczac, coauteure de « Le Burn-out parental : l’éviter et s’en sortir », dans cet entretien avec Hélène Bonhomme.

Contrairement aux idées reçues, le travail à mi-temps est loin d’être un rempart contre l’épuisement maternel. C’est ce qu’a pu constater Moïra Mikolajczac, coauteure de Le burn-out parental : l’éviter et s’en sortir (Odile Jacob, 2017). D’après les travaux de cette chercheuse belge, le travail à mi-temps constitue au contraire un important facteur de risque pour les parents épuisés. Pourtant, on pourrait penser que, pour concilier au mieux vie personnelle et vie professionnelle, l’idéal est de couper la poire en deux.

D’après vos recherches, le travail à mi-temps augmente le risque de craquer ?

Moïra Mikolajczac : Nos recherches montrent en effet que, contrairement aux personnes qui travaillent à temps plein, celles travaillant à mi-temps sont moins nombreuses à ne pas être en burn-out (44 % pas du tout en burn-out, contre 54 % chez les personnes travaillant à temps plein).

Il apparaît surtout que les personnes travaillant à mi-temps sont plus nombreuses à se tenir sur les franges à risque.

Lire la suite…

HB-vignette monde tourner

Le monde ne s’arrêtera pas de tourner

On rêve toutes d’une île déserte où personne ne hurle « MAMAAAAAAN » à toute heure du jour et de la nuit.

Disparaître de la circulation : comme ce serait fabuleux…

Oui, mais :

  • Qui s’occupera de vérifier que les devoirs sont faits ?

  • Qui prendra la température du petit qui fait ses dents ?

  • Et qui lancera une machine à 30° sinon tout le monde râle parce que son t-shirt a déteint ?

  • Hein, qui ?

L’art de la délégation : c’est la piqûre de rappel du jour. Lire la suite…

HB-article-debordee

Pourquoi sommes-nous toujours débordées ?

Cette to-do list qui ne désemplit pas, cette course chaque jour recommencée, cette angoisse de passer à côté de l’enfance de vos petits : vous connaissez ? Que nous ayons un ou six enfants, que nous ayons un boulot en dehors de la famille, ou que la famille soit notre boulot, pourquoi donc sommes-nous toutes toujours débordées ?

Parce qu’on veut tout :

Des enfants dégourdis, malins, une relation amoureuse avec notre mari, une vie professionnelle engagée et valorisante, une vie sociale joyeuse, une maison agréable à vivre.

Lire la suite…

HB-article-mythologie-draps-propres

Petite mythologie des draps propres

Se glisser dans des draps propres : c’est, depuis toujours, l’un de mes petits bonheurs. Un véritable « kif », dirait Florence Servan-Schreiber. Comme si, au moment de me coucher, une bouffée d’air frais m’accueillait, m’offrait un instant de délassement après une longue journée.

Mais ça serait trop simple de juste savourer ce bonheur simple. À peine me suis-je glissé sous les draps et ai-je humé le doux parfum de propre que je pense déjà à l’après. Lire la suite…

HB-article-vrais-papas

Les vrais papas

Il y a le père de la mariée,

papa poule et jaloux, prêt à tout pour garder sa fi-fille pour lui tout seul.

Le papa flingueur,

comme dans Taken, le genre qu’il ne faut pas emmerder : “je ne sais pas qui tu es, mais je te trouverai et je te tuerai”.

La gloire de mon père :

le papa de nos souvenirs les plus anciens, qui sentent l’eau de Cologne et chantent les cigales.

Et aussi le père Noël :

celui qui n’existe pas… pièce manquante du puzzle de notre histoire. Lire la suite…

HB-article-journal

Tenir un journal, avec Florence Servan-Schreiber

Tu as l’habitude de mettre par écrit tes ressentis ? De poser tes états d’âme sur les pages d’un journal ? Si oui, alors cette vidéo va t’intéresser : j’y interroge Florence Servan-Schreiber sur les bienfaits du “journaling” (come on, ça fait mieux en anglais !)

Si à l’inverse, tu n’as pas la fibre littéraire et que la simple idée de te retrouver face à une page blanche te donne des boutons, je t’invite à regarder toi aussi cette vidéo… en effet, Florence t’y explique avec beaucoup de classe que tenir un journal est une pratique qui change la vie, et que cette habitude est beaucoup plus accessible et beaucoup moins désagréable qu’on ne le pense ! Lire la suite…

HB-article-urinoir

Tu sais que t’es maman de garçons quand…

Mes yeux sont encore englués et ma bouche toute pâteuse. Mon arrière-train se pose délicatement sur la cuvette. C’est alors que sans prévenir, une vigoureuse sensation de froid-mouillé achève de me réveiller. Les mots voudraient sortir de ma bouche, avec des éclairs et du tonnerre : “Mais pourquoi vous ne savez pas pisser DANS les wc, p* de b* de m* !!????

Une fois de plus, ce sont donc mes cuisses qui ont pris.

Il est 6h28. Trop heureuse d’avoir encore quelques minutes de calme devant moi, je résiste à la tentation de gueuler tout de suite. Lire la suite…

HB-article-nemo-bambi-et-moi

Nemo, Bambi et moi

Il y a quelques semaines, une fabuleuse maman nous écrivait un article sur les kangourous. Elle y expliquait que ces animaux avaient été particulièrement gâtés par Dame Nature pour assurer la survie de leur espèce : la femelle kangourou accouche facilement après 40 jours de gestation d’un bébé de 1g qui finira de grossir ensuite à l’extérieur, dans la fameuse poche. Cet article m’a encouragée à pousser plus loin certaines réflexions sur le règne animal… Lire la suite…

HB-article-periode-pour-accueillir-un-bebe

Le meilleur moment pour faire un bébé

As-tu, comme moi, compté maintes fois sur tes doigts jusqu’à 9 ? As-tu multiplié les sessions de calcul mental pour t’assurer que la naissance tomberait bien, au cas où tu tomberais enceinte ce mois-ci ? As-tu fait la liste des périodes de l’année vraiment trop chargées, où il serait tout simplement impossible que ÇA arrive ?

Nous nous sommes toutes un jour posé la question du QUAND.

Le meilleur moment pour faire un bébé ?

  • Hum… pas trop près de la rentrée scolaire
  • Assez loin du déménagement
  • Un écart d’âge suffisant avec son aîné
  • Au fait, suis-je prête ?
  • Peut-on seulement être prête à ÇA ?

Lire la suite…

HB-article-mamans-heroiques

Aux mamans héroïques

Aujourd’hui, mes règles me mettent K.O. La scène est pathétique : je suis pliée en deux, avec cette désagréable impression d’avoir une enclume à la place de l’utérus. Heureusement, comme je travaille chez moi, je peux m’allonger. Le ventre lesté d’une bonne bouillotte (oui, je sais, il ne faut pas, ça file des varices), je tente de continuer à travailler sur mon ordinateur.
Impossible. Les contractions, trop puissantes, m’empêchent de me concentrer pour terminer mon travail. Et l’heure qui tourne.

« Dans ½ heure tu dois être à la sortie de l’école, alors ressaisis-toi », me murmure ma petite horloge intérieure.

Lire la suite…

HB-article-cinq-citations

Mes 5 citations pour une maman

Chères Mamans,

Pour ce mois de juin, j’aimerais vous faire un présent.

Dans la tête des gens – ceux qui n’ont pas la chance immense de connaître les Fabuleuses (eh oui, vive Hélène !) – maternité rime avec épanouissement, émerveillement et ravissement. Et bien évidemment – nous les Fabuleuses – on sait bien que dans la vraie vie, c’est un peu différent

Alors, pour une maternité plus zen et moins stress, je vous offre ces 5 citations-ressources. Celles qui m’inspirent… Celles qui attirent du positif dans nos vies de mères. Lire la suite…

HB-article-FETE DU VILLAGE LAUSANNE

La fête du Village à Lausanne

Le Village, ce sont des fabuleuses qui disent : « Je peux faire un bout de chemin avec toi » !

Un groupe de formation continue et de solidarité en ligne que j’ai créé il y a un peu plus d’un an. Depuis, nous en sommes à la deuxième édition, et ce sont plus de 500 mamans qui partagent et se motivent les unes les autres à avancer dans cette  jungle qu’on appelle « la maternité ». Et le Village, ce sont aussi des rencontres « en vrai » : quelques photos au coeur de cet événement privé, qui a eu lieu cette fois-ci à Lausanne, en Suisse. Lire la suite…

HB-article-interview anna

« Le regard des autres ne me pourrit plus la vie »

Hélène Bonhomme présente Anna Latron, sa nouvelle collaboratrice dans l’équipe des Fabuleuses. Anna est mariée à son fabuleux depuis 9 ans. Après avoir traversé un cancer, elle débarque dans l’univers de la maternité il y a 6 ans en devenant maman d’Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme. Une confrontation à la différence qui met cette jeune maman face à un défi : accepter les limites de son enfant, mais surtout les siennes, en choisissant la voie de la liberté !

Le regard des autres !!!??? Elle a appris à s’en détacher ! Découvrez son histoire en vidéo : Lire la suite…