Rebecca Dernelle-Fischer

Rebecca Dernelle-Fischer
D’origine belge, Rebecca est installée en Allemagne avec son mari et ses trois filles. Psychologue indépendante et mère au foyer pleine d’entrain, elle garde de ses études en psychologie positive un regard bienveillant sur la femme et la famille. Après avoir accompagné de nombreuses personnes handicapées, Rebecca est aujourd’hui la maman adoptive d’une petite fille porteuse de trisomie 21.

VOIR TOUS SES ARTICLES

HB - article quelques annees

Juste quelques années

Alors que je dépose les jouets sur le comptoir, la bénévole de l’association me remercie : je viens de donner une deuxième vie à quelques puzzles. J’ai fait certains d’entre eux avec chacune de mes filles, un nombre infini de fois.

Une dizaine d’années : c’est le temps que ces jeux ont passé dans nos armoires ; les souvenirs, eux, sont gravés dans mon cœur.

Ce sont juste quelques années, quelques années avec nos enfants.

Ça paraît parfois long, surtout quand ils sont petits, malades, de mauvaise humeur, frustrés… Ça paraît même une éternité quand nous sommes fatiguées, malades, de mauvaise humeur, frustrées… Et pourtant, on a juste le temps d’éternuer trois fois et ça n’est plus un landau, que nous poussons, mais bien un tricycle et puis, un soir, au repas, ton bébé te parle de ses projets de vie.

Ce ne sont que quelques années, au fond.

Tous ces matins qui se ressemblent :

dès le saut du lit, les lacets à faire, les « Maman je dois faire pipi » au milieu du magasin, les dents qui tombent, les devoirs à terminer, les poux à traiter.

  • Quelques années pendant lesquelles nos priorités sont bouleversées, nos calculs tronqués, nos grandes théories piétinées, nos projets recadrés et nos rêves mis à l’épreuve de la réalité.
  • Quelques années qui nous soufflent dessus avec force, qui nous poussent à grandir beaucoup.

C’est un fardeau bien différent d’avant que l’on porte sur nos épaules et c’est un peu comme si une partie de notre cœur marchait constamment en dehors de notre poitrine : un, deux, trois enfants ou plus qui se promènent dans la vie. Juste quelques années. Lire la suite…

les-profs-de-leur-vie

Les profs de leur vie

Dernièrement, j’ai découvert le hashtag #lesprofsdemavie :

bien entendu, tant de noms me sont revenus à l’esprit. Des souvenirs de profs qui m’ont donné les outils dont j’avais besoin, d’autres qui m’ont cassé les pieds, ennuyée peut-être.

Mais bien plus marqués sont les souvenirs de ceux qui m’ont vue, qui m’ont fait confiance, qui ont élargi mon horizon, ouvert des sources secrètes — ou plus encore, ont posé dans ma main les clés qui m’ont permis d’ouvrir de nombreuses portes sur mon chemin.

Il y a les noms de profs de ma vie, mais en tant que maman je découvre que de nouveaux noms s’ajoutent à la liste.

Ce sont les noms des profs de leur vie,

de la vie de mes enfants. Lire la suite…

HB - article everest

L’année scolaire : à la conquête du mont Everest

La voilà de nouveau, la montagne ! Derrière nous, la rentrée avec tout ce qu’elle demande en investissement financier, émotionnel et énergétique…et devant nous : encore au moins 9 mois d’école !

En résumé : l’ascension du mont Everest !

Soyons clair, la montagne, ce n’est pas trop mon truc. Parce que j’ai vraiment le vertige. Alors, quand je me trouve au pied d’une montagne, j’essaie de retenir mes larmes et je veux me barrer au plus vite. Et quand je regarde vers les sommets, ce n’est ni la joie, ni la curiosité qui me transportent, je n’anticipe pas la beauté du paysage.

Je me sens apeurée et fatiguée d’avance.

L’année scolaire, c’est un peu ce mont Everest que nous gravissons plus ou moins courageusement toujours et de nouveau. Mais comment tenir le coup ? Comment en tirer le plus possible ? Comment ne pas se décourager à l’avance ? Lire la suite…

HB-article-va-chez-le-psy

Ma fab va chez le psy… et alors ?

En écrivant cet article, j’ai envie de vous accueillir chez moi en pyjama.

Tu sais, le truc que tu portes parce qu’il te ressemble, parce que malgré les trous il est devenu hyper agréable.

Les pièces de tissu que tu enfiles le soir en gémissant de plaisir parce que simplement maintenant tu peux te poser, te reposer. Si mon mari a horreur de traîner en pyjama, moi j’aime bien.

Je me promène le samedi matin avec le pantalon d’Obélix et un vieux pull qui me fait penser à la serpillère, euh non, au gilet que Thérèse a tricoté pour son collègue Pierre dans Le Père Noël est une ordure (Ok d’accord, c’est tout sauf sexy).

Lire la suite…

HB - article revolver

Elle a les yeux revolver

14 ans, ses longs cheveux bruns, sa paire de lunettes qui lui donnent l’air un peu intello, ses grands yeux et sa volonté d’avoir le dernier mot : ma fille aînée ! Elle a les yeux revolver, elle a le regard qui tue. 

Ah, l’adolescence, on peut dire qu’on y est, là…

Entre les « Non, pas de bisous, maman ! » et les regards qui disent « J’ai vraiment pas de bol : les pires parents du monde, ce sont les miens », elle m’apprend à jongler avec le lâcher prise et le tenir bien serré tout contre mon cœur. Je saute sur les occasions qui s’offrent à moi, je deviens experte du slalom : par exemple, quand je m’allonge à ses côtés sur la couverture dans le jardin, je me colle contre elle, et vu qu’elle ne bronche pas, j’y reste, le regard tourné vers le ciel. Un bisou, c’est pénible, mais une maman contre soi, au fond, c’est pas mal du tout.

Mon ado !

Mon ado et ses gilets oversize parfaits pour se cacher un peu… Parce que l’école, ça n’est pas toujours facile, que le sport c’est pas son truc, que les émotions se bousculent et travaillent… alors elle s’emmitoufle dans ses grands pulls, se plonge dans les livres, nous partage tous ses goûts musicaux.

Nous, on cherche les chemins de traverse… Lire la suite…

HB-article lettres rebecca

Les lettres qui ne nous sont pas adressées

Au courrier du jour, deux contraventions. Pas une : deux ! Je les survole rapidement, m’exclame :

« Eh bien, bravo Christoph ! »

Je souris un peu : j’ai décidé dès le début de notre mariage de ne pas m’énerver à cause des contraventions. J’avais prévenu mon mari :

« Si tu dépenses 20-30 euros en quelques secondes à cause d’une prune, j’en ferai autant et je m’achèterai des livres pour la même somme. »

Mais cette fois-là, tout en examinant attentivement les deux contraventions, mon fabuleux lève les yeux et me répond :

« Mais attends, attends, MOI, je ne me suis pas garé dans la rue Martin Luther alors qu’elle était interdite à la circulation ! Cette lettre est pour toi, ma petite femme ! »

Zut alors, moi qui me réjouissais déjà de m’offrir quelques bouquins supplémentaires… Lire la suite…

HB - premiers cheveux blanc

Mes premiers cheveux blancs

Allongée sur le lit, Emma profite de quelques moments avec moi pour me faire un câlin. Du haut de ses 12 ans, elle aime toujours autant se serrer contre sa maman. Elle me raconte des histoires avec beaucoup d’entrain et un peu de paillettes, quelques licornes, des exercices de gymnastique difficiles à faire, ses copines…

Et puis, ce cri :

« Mais maman, tu as des cheveux blancs ! »

Amusée, je rétorque : « Ah, mais oui, et j’en suis fière ! »

« On dirait que tu as de la déco de Noël sur la tête ! », me dit-elle en riant après avoir observé ma chevelure attentivement. Lire la suite…

HB-article-maman plainte

De quoi elle se plaint, la maman d’aujourd’hui ?

Dernièrement, j’ai encore vu circuler sur Facebook l’un de ces textes — de préférence partagé par des personnes d’un certain âge et sans enfant  — qui faisait l’éloge des conditions dans lesquelles nous avons été élevés :

« Avant, nos parents nous laissaient jouer seuls dehors, on rentrait juste pour les repas, sales et heureux, on ne portait pas de casques pour faire du vélo, on jouait dans la nature, on recevait la fessée… Et alors ? On a survécu. »

De quoi elle se plaint, la maman d’aujourd’hui ? Elle porte haut le drapeau du burn-out maternel, elle blâme la charge mentale… Mais de quoi elle se plaint ? Elle n’a pas connu la guerre, elle a probablement accouché « sans douleur » et sa machine à laver a un écran tactile.

C’est quoi son problème ?

Lire la suite…

HB-article rebecca maison2

Le récit de Noël : Je cherche ma maison

Je me suis perdue entre le panier à linge et les mails incongrus.

Je dessine des maisons, des petites maisons avec des petites fenêtres en forme de cœur. Je dessine des maisons chaleureuses, et je cherche la mienne. C’est comme si moi, maman de 40 ans, psychologue de métier, épouse d’un pasteur, un peu auteure, un peu dans la lune, beaucoup humour et chants de Noël, 100% café au lait…

…c’est un peu comme si j’avais perdu ma maison.

La crise d’ado, je connais, mais pour moi elle est presque passée inaperçue (peut-être moins pour mon entourage qui l’a subie). La midlife crisis, on en parle pas mal pour les hommes – retrouver sa jeunesse, savoir que l’on pourra encore montrer sa force… – mais pour les mamans ?
La crise de la quarantaine, chez une maman,  ça n’est plus celle de l’adolescence, ça n’est pas encore la ménopause ; pour moi, c’est un peu comme si j’avais perdu le nord. Lire la suite…

HB-article larme secrete

L’arme secrète des mamans

Un jour, m’a fille m’a appelée en criant :

« Maman, j’ai trouvé les chaussettes de Pia dans mon cartable ! »

J’ai ri. J’ai donc eu droit à un :

« Maman, c’est pas drôle ».

Mais si justement, c’est drôle, et c’est même plus que ça :

Un vrai comique de situation.

Même chose le jour où j’ai sorti le sac poubelle bondé de couches, que j’ai fermé au plus vite avec un gros nœud. En chemin, mon pouce a fait un trou dans le plastique et j’ai entendu « pffffffffff ! » et d’un seul coup, l’odeur m’a littéralement terrassée. Ce soir-là, à chaque fois que je pensais au “pffffff”, je pouffais de rire…

D’ailleurs, je ris encore de l’idée que j’ai eue un jour de mettre le paquet de beurre sur le chauffage (parce qu’il était un peu trop dur) et que j’ai retrouvé le beurre le lendemain matin sous le chauffage… Il n’était plus du tout trop dur, sur le coup. Lire la suite…

HB-sapin-emmerdes

Mon beau sapin, roi des emmerdes

Je vous en prie, entrez un instant, installez-vous confortablement, bienvenue chez moi… oh mais attendez : je bouge la pile de linge, voilà, asseyez-vous.

J’aimerais vous parler des us et coutumes de Noël dans notre famille. Je nous présente en vitesse : maman psy d’origine belge, papa pasteur d’origine allemande, 3 filles et 2 chats, le tout logé au milieu de la Forêt Noire enneigée. Oui, le cliché parfait pour une série américaine bon enfant. Tout cela sonne un peu comme un remake de « 7 à la maison ».

Mais sans transition, tuons le mythe : Lire la suite…

HB-article-devenir ami

Devenir ma meilleure amie

« Rebecca, cette fois-ci pour ton anniversaire, tu peux nous éviter ta crise d’identité annuelle ? »

Je n’ai même pas le temps de répondre et mon mari continue sa phrase :

« Non, tu n’es pas une mauvaise mère, ni une mauvaise épouse, et même si tu n’es pas parfaite, personne ne voudrait que tu changes.».

Je n’ai jamais rencontré de pièce de puzzle en train de se plaindre de ne pas pouvoir remplir une autre place que la sienne. Par contre, je connais beaucoup de mamans qui ont toujours un immense sentiment de culpabilité qui leur colle au ventre. Lire la suite…

HB-article-Abecedaire

L’abécédaire des mamans

Le monde de la maternité est unique, passionnant, éreintant. Son influence sur notre vie est indéniable : il va même jusqu’à changer le sens des mots les plus basiques de la langue de Molière. Venez faire le tour de l’abécédaire des mamans ; toute ressemblance avec la réalité est indépendante de notre bonne volonté. De toute manière, c’est vraiment trop exagéré pour être vrai… ou peut-être pas.

A comme aspirateur, objet du quotidien dont nous connaissons toutes le « slurp » lorsqu’il avale la chaussette qui s’était réfugiée derrière le fauteuil ; dont nous avons toutes au moins une fois vidé le contenu sur le sol pour chercher, entre les moutons de poussière et les grosses miettes, la pièce d’or du bateau pirate playmobil que nous avons vue disparaître dans la buse à la dernière seconde. Rappel : 3 est le nombre maximal de pièces de construction en bois que ton enfant peut aspirer discrètement avant de bloquer ton aspirateur à jamais. Lire la suite…

petits et grands bobos

Les petits et les grands bobos

« Quand les autres souffrent plus que moi. »

Dernièrement, Hélène me disait :

“Tu sais, Rebecca, il y a des fabuleuses pour qui ce n’est pas facile quand nos articles racontent la vie des mamans au front, ces mamans qui font face à l’autisme, à l’hyperactivité, à l’hypersensibilité, au handicap, aux maladies chroniques, aux troubles du comportement, aux anomalies génétiques… À la lecture de ces témoignages, certaines se sentent coupables de ne pas aller bien, alors que leur quotidien est théoriquement plus léger que celui de ces mamans qui chaque jour relèvent des défis hors du commun. En découvrant ces histoires chargées en émotions, certaines lectrices peuvent éprouver sentiment de lourdeur, d’impuissance face à la souffrance de ces mamans. Pourrais-tu m’aider à répondre à ces fabuleuses qui s’interrogent sur les petits et les grands bobos de la vie ?

Quand Hélène m’a posé cette question, j’ai tout de suite senti qu’au fond de mon coeur, j’avais une réponse pour nos fabuleuses.

Alors chère fabuleuse, laisse-moi t’inviter un instant à ma table. Lire la suite…

autisme_fete_des-Meres

Les mamans au front

Autisme, hyperactivité, hypersensibilité, handicap, maladie chronique, troubles du comportement, anomalies génétiques… Certaines mamans se retrouvent au front, bien malgré elles, engagées au beau milieu d’un combat qui gronde au quotidien. Elles n’ont jamais choisi le ticket du voyage qu’elles effectuent mais elles le payent cash, c’est certain !

Certaines mamans vivent un quotidien à faire fuir les plus aventureux.

Survivre dans la jungle n’est rien en comparaison à leurs journées. C’est au jour le jour qu’il faut trouver des forces, des trucs et astuces qui faciliteront le lendemain.

Lorsque naïvement, vous leur dites que vous êtes fatiguée, lessivée ou à bout de nerfs, elles vous sourient. Elles vous sourient poliment. Mais elles font la crise intérieurement… car elles auraient tout donné pour n’être « que » lessivée et pas complètement pétée de fatigue, ne pas avoir les nerfs piétinés, les forces ratatinées et ce trou noir, ce trou noir qui leur bouffe le peu d’énergie qu’elles avaient récupéré en chemin. Lire la suite…

HB-article-les-petites-pierres-precieuses

Les petites pierres précieuses

« Glimmer, shimmer, shine ! »

Vous connaissez ? C’est le cri de guerre des 3 petites fées du film « Barbie — la magie de la mode ».

Ce DVD, mes filles l’ont regardé si souvent que je le connais presque par cœur. En un tour de mains, ces petits êtres magiques rajoutent une bonne dose de glamour, paillettes et éclat à n’importe quel vêtement créé dans l’atelier de couture de la tante de Barbie, les transformant en robes uniques, plus belles, plus brillantes, tout simplement magiques ! Lire la suite…

HB-article-arretaustand

L’arrêt au stand

Je me souviens très bien des dimanches après-midi de courses de F1.

Dans le salon, on entendait les vrombissements des moteurs sur la ligne de départ et ensuite les sifflements des voitures qui passaient et repassaient, un tour après l’autre

C’était le moment formule 1 chez les Dernelle !

Ma maman ne regardait pas avec nous, elle passait juste en vitesse, craignant à chaque fois d’être témoin d’un accident grave. Mon papa et mon frère étaient de grands fans. Lire la suite…

HB-article-bullesdesavon

Attraper des bulles de savon

C’était il y a quelques années, je rentrais de voyage avec mes 3 filles quand mon mari m’a annoncé qu’un couple d’amis allait divorcer. Je ne l’ai d’abord pas cru. Je n’étais même pas sûre de comprendre de qui il parlait.

Comment ? Nathalie et Archibald ? Noooon ! Mais ce n’est pas possible ! J’avais beau y penser, je ne comprenais pas et vraiment, je n’avais rien vu venir !

Non, je n’avais rien vu venir. Et cela m’a perturbée un temps. Je suis psy depuis plus de 15 ans quand même ! Comment être si aveugle ? Avais-je raté une conversation importante ? Aurais-je pu sauver leur couple ?

Et là, en me lisant, vous souriez, j’espère ! Vous allez me dire « Wow, un petit côté syndrome du ‘sauveur’ cette fille ». Mais oui, je l’avoue. Sur ce coup-là, la nouvelle m’avait tellement surprise que j’avais l’impression que le couple avait explosé dans mes mains… Lire la suite…

HB-article-selaisseraimer

Se laisser aimer

Il m’arrive de courir, tête baissée, apeurée, un peu comme si la vie pressait le pas devant moi. Je regarde pleine de doutes les dessins des enfants entassés, les photos pas collées, les crayons pas taillés. Ces matins-là, je frissonne, je trébuche, je déteste. Je déteste tout mon linge pas plié/pas rangé, déjà plié/pas rangé. Je râle sur mon chat qui s’allonge lentement sur mon pantalon noir que je viens de laver, sur la machine à café dont le réservoir d’eau est vide, sur le dernier de bout de pain dont je n’ai pas envie.

Lire la suite…

HB-PSY

Le petit grain de folie des mamans

Parfois, pour rire (ça doit être de l’humour de psy), je m’imagine un dialogue entre un psychiatre et une maman. Et je ris… je m’imagine le docteur d’un certain âge cocher des listes de symptômes qui n’en finissent pas, sauter d’un diagnostic à l’autre dans sa tête, compter les années de thérapie nécessaires pour traiter tout cela et désespérer, jusqu’à ce que… attendez, imaginez avec moi.

Il dirait poliment : « Bonjour Madame, je vous en prie, installez-vous donc » et il noterait dans son carnet : « J’accueille madame Y., son regard est vide, ses lunettes sales, les cernes sont marquées, les cheveux sont lavés mais pas séchés, sur la joue gauche on constate une grosse griffure, les vêtements ne sont ni propres ni ajustés de manière correcte, sur l’épaule droite je peux distinguer une substance gluante transparente dessinant de longues traces jusqu’au bord du décolleté. » Lire la suite…

HB-youtube-WC

Chérie, la lunette des W.C. est cassée…

Il y a de ces semaines qui nous semblent monstrueuses avant même qu’elles ne commencent.

Celles que vous abordez en mettant votre tenue de mère combattante ou encore « mom survivor ». Celles pour lesquelles la bande sonore sera « Rocky ». Celles qui vous font de l’œil en te déclarant : « Toi, je vais t’envoyer au tapis, t’arriveras même pas à la mi-temps ». Celles qui portent la promesse d’une crise de nerf, d’une engueulade injuste pour tes enfants ou ton mari (ou les deux) et celles qui te feront détester comment tu réagis.

Lire la suite…

HB-article-mehode-rangement

Ma méthode de rangement ? Le « Maria qu’on dit » !

Voilà, depuis hier soir, tous mes amis facebook m’invitent à venir ranger chez eux ou encore m’encouragent à continuer activement chez moi…

La raison ? Il y a deux semaines, j’ai trouvé dans mon bureau une enveloppe contenant pas moins de 200 euros ! Et hier soir, mais quelle surprise : une boîte avec 150 dollars dans mon armoire !

Lire la suite…

HB-article-dossier-sexe

Le sexe et moi

Une vie sexuelle épanouie quand on est mère de famille ? Laissez-moi rire… ou pas !

  1. Let’s talk about sex : parlons-en !

HB-article-sexe-rebecca-1

 

Bon ben il est temps. Si si, je me lance. Depuis l’été dernier, je joue avec l’idée de vous écrire un petit article fabuleux sur le sexe.
Oui mais il faut oser quand même… lire la suite ->

Lire la suite…

HB-ARTICLE-maman-angoissee

Les nuits d’une maman angoissée

Perdue dans l’obscurité, je sentais sa présence à mes côtés, encore une fois. Un souffle de sa part et le froid parcourait ma nuque, courait le long de mon dos, me laissant tremblante, angoissée. J’appelais doucement « laissez-moi » et son écho répondait « qui es-tu ? où cours-tu ?».

Une ligne de sueur glaciale faisait son chemin sur mes tempes, semant au passage un tourbillon de doutes et de questions. Je restais blottie, seule, au sein de la nuit noire, bercée lamentablement par une comptine d’enfant apeuré.

Et demain, et demain ?

Lire la suite…

HB-article-quelenfant

Mais quelle enfant !

Elle boude,

Elle ne dit plus un mot,

Elle se ferme comme une coquille,

Elle a mal compris, elle ne comprend rien, elle n’essaye même plus,

En fait, elle est dans son coin, elle n’entend plus rien.

En français on dirait qu’elle « fait la tête », en allemand qu’elle « fait son bouc » ou encore (et c’est ma préférée : la saucisse de pâté offensée). Tout est bloqué, il n’y a plus aucune info qui filtre, moment d’infinie surdité et rigidité psychique, tout la dépasse alors elle ne laisse plus rien l’atteindre, au mieux elle se tait, au pire, elle crie à tue-tête des reproches et des insultes à ceux qui la croisent. Lire la suite…

HB-article-metoo

#metoo le hashtag qui en dit long

C’est hier soir que j’ai vu pour la première fois ce hashtag #metoo, posté par une amie et commenté avec la phrase :

« Si toutes les femmes ayant été harcelées ou agressées sexuellement écrivaient ‘moi aussi’ en statut, nous pourrions peut-être montrer aux gens l’ampleur du problème ».

Ma réaction directe, intuitive « Oh non mais non quoi, faut pas l’écrire ». Incroyable comme nous sommes entraînés à chercher des raisons et des causes, des EXCUSES. « Oui mais bon, elle est spéciale, elle a un travail dans l’artistique, ça n’étonne personne ».

J’ai pensé que ce hashtag ne ferait pas beaucoup de vagues.

Lire la suite…

HB-article-maman-boit

Maman boit

C’était au beau milieu d’une messe le dimanche. Quelqu’un me tapotait sur l’épaule.

Assise au premier rang comme d’habitude, il est assez rare qu’on vienne me parler au milieu du culte sauf pour me dire qu’il y a un problème avec l’une de mes filles.

C’était Nathalie, blême, hésitante. Lire la suite…

HB-article-fabuleux-seduisant

Fabuleux séduisant

Un homme n’est jamais si grand que lorsqu’il est à genoux pour aider un enfant. (Pythagore)

Je regarde les photos de notre journée à Legoland et je fonds littéralement quand je vois mon mari, la tête quasiment entre les genoux, coincé dans une mini voiture à côté de notre Pia.

Pia, notre petite miss de bientôt 5 ans, petit cadeau spécial livré avec un chromosome extra et que nous avons adoptée.

Pia et son papa au chapeau de paille, conduisant côte à côte dans leur petite jeep tigrée. Penché, collé à notre plus jeune fille, tenant le minuscule volant d’une voiture format de poche, mon fabuleux sourit et montre du doigt les animaux en Lego qui jonchent le parcours.

Il pourrait avoir l’air ridicule, il est bien trop grand pour être assis confortablement mais pour moi, à ce moment là,

Il est l’homme le plus séduisant de toute la terre.

Lire la suite…

HB-article-sexe-rebecca-7

Et quand ça ne fonctionne pas ?

Quand ça a commencé à foirer, je ne savais plus trop bien lire les panneaux routiers de loin, rien de grave… mais le temps passé devant mon ordinateur à écrire mon mémoire n’avait pas aidé.

J’ai fait un test de vue lors d’une visite médicale pour le travail. La doctoresse m’a dit clairement :

« Ah et bien c’est le processus de vieillissement du corps qui commence ».

J’ai avalé de travers, répondu :

« Attends ma cocotte, je t’explique, j’ai 20 ans là ! » 

Début de myopie, super ! Bon pas de panique, j’ai pris un rendez-vous chez l’ophtalmologue, «vous avez besoin de lunettes, blablabla… » j’ai été acheter mon nouvel objet «beauté intellectuelle» et je l’ai porté fièrement quand c’était nécessaire (juste assez pour passer mon temps à les chercher). Lire la suite…

HB-article-sexe-rebecca-orgasme

Orgasme féminin : à en perdre la raison !

Quand j’ai lu le chapitre sur l’orgasme dans le livre d’Eckart von Hirschhausen (Le bonheur : la chance n’arrive jamais par hasard), j’ai d’abord dit un tas de gros mots, coincés dans une bulle de bande dessinée au-dessus de ma tête de psy mal réveillée.

Lire la suite…