Aurelie Gonzalez

Aurelie Gonzalez
Maman trentenaire de jumelles nées en janvier 2018, Aurélie s’interroge sur tous les changements liés à la maternité : de ses bouleversements intérieurs dans son cheminement personnel, à sa place dans la société en tant que Maman qui a choisi d’être à plein temps… Toujours sous l’œil bienveillant de son Fabuleux depuis bientôt 10 ans. Logisticienne de formation et d’expérience mais littéraire de cœur, elle nous confie ses doutes, ses craintes, ses coups de gueule mais aussi ses bonheurs simples et toutes ses petites pensées sur son blog personnel https://ohreillyandherself.wordpress.com. Depuis peu, elle met également sa plume au service des autres en tant qu’écrivain public en Alsace, à découvrir sur la page Facebook https://www.facebook.com/Aur%C3%A9lie-Gonzalez-%C3%89crivain-public-431159910776987/
https://ohreillyandherself.wordpress.com

VOIR TOUS SES ARTICLES

HB - article nouveau depart

Nouveaux départs

On m’a souvent dit que j’avais la bougeotte. Ou que j’étais instable. Pour mes études, je suis partie seule en Irlande, puis à Chambéry, me lançant dans l’aventure passionnante de la découverte et de la rencontre. Puis avec mon Fabuleux, nous nous sommes installés à Lyon, puis à Montpellier, puis enfin au sud de Strasbourg, sans jamais se soucier de ce qui allait nous arriver, sur le plan professionnel ou personnel.

C’est comme si nous n’avions jamais rien eu à perdre, et que nous sautions sur l’occasion dès qu’elle se présentait : un ailleurs, un autre, sans connaître personne, sans parfois avoir de job, ni de pied à terre, on se débrouillerait.

Qu’elle est grisante, la sensation de se dépatouiller par soi même, de s’installer dans un ailleurs, de rencontrer de nouveaux collègues !

Qu’il est déstabilisant de se créer de nouvelles habitudes, de nouveaux amis, de nouvelles routes à emprunter ! Ça ne se fait pas toujours simplement : Lire la suite…

HB - article scolaire fournitures

Ma fabuleuse liste de fournitures scolaires

Telle une étudiante studieuse qui a toujours adoré l’école, et attendu les rentrées avec impatience, je me fournis cette année, ma propre liste de fournitures scolaires.

Outre la délicieuse odeur du cahier et du cartable neufs…

…chaque mois de septembre est synonyme pour moi de renouveau et de promesses d’assiduité que je ne tiendrai pas toujours. Davantage encore que le cap du premier de l’an, la rentrée de septembre marquant le début de l’automne et la fin de la légèreté estivale, il faut se remettre au boulot, et avec sérieux je te prie ! Lire la suite…

HB-article-aurelie grands parents

La première nuit chez Papi et Mamie

Ça pourra paraître tardif pour certaines, précoce pour d’autres : les filles avaient 9 mois quand on les a laissées dormir chez mes beaux-parents toute une nuit pour la première fois.

Pour être tout à fait honnête, je n’en ressentais pas spécialement le besoin, je l’ai surtout fait pour faire plaisir à mon Fabuleux…mais aussi pour me donner un coup de pied aux fesses et sortir de ma zone de confort (lutter contre ses peurs,  tout ça, tout ça). Une fois les filles déposées, on a filé en ville dans un pub irlandais typique et cosy, où l’on a bu et mangé gras à outrance, comme dans nos fastes années. Au final, on est rentrés à 22h et on s’est effondrés, épuisés, tels deux vieux zombies.

Évidemment, tu le vois venir gros comme une maison, je n’ai pas passé la meilleure nuit de ma vie, ni le meilleur réveil de ma vie d’ailleurs. Lire la suite…

HB - article poussees dentaires

La cruelle « injustice » des poussées dentaires

Quand de nombreux parents autour de moi ne remarquent les nouvelles dents de leur progéniture que « par hasard », ou qu’ils ne savent pas exactement combien de dents à leur adorable rejeton, j’ai comment dire… un peu de mal ^^.

Parce que chez nos filles de 16 mois, chacune des poussées dentaires effectives est anticipée plusieurs jours avant, et s’accompagne quasi systématiquement d’otite avec tympan perforé (parce que la douleur et les antibios, c’est tellement meilleur… !).

Toutes leurs poussées dentaires (car oui, elles font ça pratiquement en même temps…), sont reconnaissables par des grognements, du râlage excessif, du chouinage intempestif, de la bave à en irriguer une partie du désert, des selles très molles voire liquides, une sur-sollicitation de bras, et – Ô, comble de la poussée dentaire gémellaire ! – Maman n’a que deux bras qu’elle aime bien aussi utiliser pour faire d’autres choses. Lire la suite…