HB - liste lectures

7 romans pour un été fabuleux

Voici ma sélection de romans “coup de coeur”, récents ou plus anciens, à lire cet été, sur la plage, dans un transat ou sur le quai d’un train  ! Une fois n’est pas coutume : il ne sera pas forcément question de mères, d’enfants, d’éducation ou de maternité…mais je vous garantis de fabuleux moments de lecture.

vignette livre anna 2Rosa Candida, Auður Ava Ólafsdóttir

C’est l’histoire d’un amoureux des jardins et des fleurs qui rêve de redonner vie à une roseraie à l’abandon dans un monastère. Il quitte femme, enfant, son frère jumeau, autiste, et sa terre natale, l’Islande, pour planter sur le continent une fleur que sa mère, morte dans un accident de voiture, adorait, une rose à huit pétales, la “rosa candida”. Jusqu’à ce que sa femme et sa fille le rejoignent, le poussant à être le mari et le père qu’il était devenu trop tôt. C’est un de mes livres préférés que je relis régulièrement : j’ai eu un véritable coup de coeur pour son écriture poétique et son héros attachant.

Pourquoi le lire ? Pour la langue poétique et l’univers quasi magique du récit.

vignette livre anna 1Les Divins secrets des petites Ya-Ya, Rebecca Wells

Une plongée délicieuse dans l’univers des amitiés féminines et des souvenirs d’enfance. Ce livre – que ma belle-mère m’a fait découvrir – évoque la Louisiane des années 40 et 50, la jeunesse de la mère de l’héroïne, sa relation difficile avec sa propre mère, et ses amies qui la soutiennent. Un livre facile à lire sur la plage ou dans un transat, pendant la sieste des enfants.

Pourquoi le lire ? Pour l’histoire d’une amitié qui traverse plusieurs décennies.

 

vignette livre anna 3Article 353 du code pénal, Tanguy Viel

Je ne révèle rien de l’intrigue en disant que le personnage principal du livre, Martial Kermeur, ancien ouvrier de l’arsenal de Brest, a tué Antoine Lazenec. À la suite à une monstrueuse escroquerie immobilière, Kermeur a tout perdu : victime de manipulation, englué dans l’adversité, rongé par l’impuissance face à la culpabilité de son silence, conscient de la douleur faite aux siens : il a fini par prendre conscience du je de dupes dans lequel il s’est englué. Ce livre, en forme de confession, est le récit du face à face de Kermeur devant le juge qui le reçoit après son arrestation.

Pourquoi le lire ? Pour la relation entre un père et son fils.

vignette livre anna 4Grâce et dénuement, Alice Ferney

Esther est une bibliothécaire pour qui, le savoir et les livres sont aussi importants qu’un morceau de pain. C’est ainsi qu’elle brave le froid et la misère pour quelques heures de lecture auprès d’une tribu de gitans. Ce livre est une histoire de visages de femmes. Il y a Celui d’Esther : le visage de l’amour, des lettres, de l’ouverture d’esprit, et quand elle commence à lire, c’est un seul et même monde qui enveloppe la rue froide. Celui d’Angéline, ensuite, la grand-mère et chef de la tribu, qui accepte non sans un certain a priori la présence de cette “gadgé”, qui saura se faire adopter par sa gentillesse et sa générosité. Il y a un goût de liberté dans cette histoire : malgré les difficultés, les vols et l’illettrisme, les mots tricotent des histoires, des rêves, une solidarité et beaucoup d’espoir.

Pourquoi le lire ? Pour ce portrait croisé de deux femmes libres.

vignette livre anna 5Réparer les vivants, Maÿlis de Kerangal

Dire que “Réparer les vivants” est le roman d’une transplantation cardiaque est juste mais réducteur : c’est aussi un hymne à la création et une méditation sur le lien entre le corps et la conscience, la vie et la mort. Oui, le sujet est dur. Oui, le livre met en scène des parents ayant perdu leur enfant dans un accident de la route. Mais une fois le livre refermé, demeure la joie de la lecture de ce récit dans lequel les nombreux personnages se retrouvent embarqués, celui du tourbillon de la transplantation, véritable course contre la montre, ballet à la chorégraphie millimétrée. Un magnifique hymne à la vie.

Pourquoi le lire ? Pour l’alternance entre la narration lente chargée d’émotions et les descriptions du protocole médical, instructives sans être ennuyeuses.

vignette livre anna 6Mr Gwyn, Alessandro Baricco

Court comme chacun des livres d’Alessandro Baricco, ce roman est un pur moment de bonheur littéraire. On y suit Mr Gwyn, un écrivain anglais qui décide de mettre un terme à sa brillante carrière…et décide de devenir copiste en écrivant les portraits de ses modèles. Comme toujours avec Baricco, il faut se laisser surprendre par sa fantaisie, ses personnages improbables. Mais l’univers de l’auteur est toujours magique. Il nous fait entrevoir le monde autrement en maniant les mots avec délicatesse et fantaisie.

Pourquoi le lire ? Pour découvrir l’univers fantaisiste et l’écriture unique de Baricco.

vignette livre anna 7D’après une histoire vraie, Delphine de Vigan

Un petit bijou : une intrigue hitchcockienne et une réflexion sur la mode des livres “inspirés de faits réels”. L’auteur y met en scène son double, secoué par le succès de son dernier roman et aux prises avec une amitié dangereuse. Une fiction qui donne le vertige, superbement écrite dans le fond et la forme, à lire absolument ! « Où est la vérité ? Où est la fiction ? N’y avait-il pas toujours, dans la fiction une part de nous-mêmes, de notre mémoire, de notre intimité ? » Un conseil : n’allez pas lire les critiques de presse avant de découvrir la fin…

Pourquoi le lire ? Pour découvrir une forme de thriller psychologique très bien tourné, basé sur les affres du processus créatif.

 

Et toi, qu’as-tu prévu de lire cet été ? N’hésite pas à nous partager tes listes de lecture de l’été…mais aussi tes coups de coeur !

Tu veux recevoir des idées et des encouragements chaque matin ? Rejoins-nous, c’est par ici :

HB-article-lettre qui illumine

profil-anna-chroniqueuseDepuis plus de 10 ans et après une école de journalisme, Anna Latron met sa plume au service de l’information en collaborant à plusieurs magazines, sites et radios. C’est en réalisant un dossier sur l’imperfection heureuse qu’elle rencontre Hélène Bonhomme dont elle est aujourd’hui collaboratrice, notamment pour le programme de formation continue du « Village » et la rédaction en chef du blog. Mariée à son Fabuleux depuis 10 ans et après avoir traversé un cancer, Anna débarque dans l’univers de la maternité il y a 7 ans en devenant maman d’Alexis, atteint d’un trouble du spectre de l’autisme. Une confrontation à la différence qui met cette jeune maman face à un défi : accepter les limites de son enfant, mais surtout les siennes, en choisissant la voie de la liberté ! Quant à Aymeric, le petit frère d’Alexis, c’est un fabuleux bêtisier de 3 ans qui pousse sa maman à persévérer dans l’acceptation de sa propre imperfection !

Je partage sur Facebook